Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
La marseillaise  et  cætera - 5.3 Ko

Projets 2013

MANIFESTE RIEN - Marseille [ Spectacle vivant - Théâtre ]

La marseillaise et cætera

LES AUTEURS

Le collectif Manifeste Rien

Manifeste Rien propose un travail entre spectacle et science, où l'humour et la poésie permettent de partager les richesses et la complexité de nos sociétés avec le plus grand nombre. Un théâtre du délire et du simulacre, qui puise librement dans le commédia dell'arte, le conte, le théâtre corporel.
Cette compagnie marseillaise tourne régulièrement ses opus : « L'Histoire universelle de Marseille » de Alèssi Dell'Umbria ; « Le Massacre des Italiens » de Gérard Noiriel ; « La Domination Masculine » de Pierre Bourdieu et Tassadit Yacine ; « Les Trois exils d'Algérie » de Benjamin Stora ; « Baraque de Foire » de Jérémy Beschon ; « Chacal, la fable de l'exil », une mise en scène des fables kabyles et de la mythologie berbère d'après les recherches de Tassadit Yacine.

L'auteur-metteur en scène Jeremy Beschon

Jeremy Beschon, né en 1978 à Marseille, publie à l'âge de 20 ans, « Furoncle », un premier récit dans la revue Agone. Il écrit et met en musique des répertoires de poésie et de critique sociale. De fil en aiguille, cet auteur autodidacte devient metteur en scène, il publie des extraits de ses pièces, des articles, et crée le collectif « Manifeste Rien » compagnie de théâtre marseillaise qui produit ses textes et adapte des oeuvres de sciences humaines en étroite collaboration avec des chercheurs.
Il a notamment publié : « Baraque de Foire », théâtre, aux éditions l'Atinoir ; « Farce », pièce de théâtre co-écrite avec Jean Battiste Couton (de larges extraits édités par la revue Marginales aux éditions Agone) ; ainsi que des articles dans les revues Cassandre et Hommes & Migrations.
Ses mises en scènes comptent un grand nombre de solo avec Virignie Aimone, mais également des fresques historiques tel que « Farce » où 4 comédiens se partageaient une trentaine de rôles, ou bien encore « l'Infrabasse » qui associa l'écriture dramaturgique et numérique. Son travail scénique, d'inspiration baroque, mêle le raffinement et la grossièreté, le sacré et le sacrilège ; l'innovation n'ayant pour lui de sens que si elle renoue avec la tradition.


L'OEUVRE

« Sifflons la Marseillaise » est une pièce de théâtre pour 3 comédiens qui prend appui sur l'histoire de l'immigration et sur une récolte de témoignages d'habitants des quartiers populaires pour éclairer les enjeux actuels de la domination symbolique.

Abordant un sujet sensible autour d'un sport très populaire sous la forme théâtrale avec des historiens et des sociologues en amont (notamment Gérard Noiriel et le collectif DAJA), nous proposons une interdisciplinarité, un moment de réflexion, de prise de recul scientifique sur des émotions souvent exacerbées. Le stade et le football sont des lieux de mixité (particulièrement à Marseille), mais les médias et certains politiques en font un un élément de leur stratégie électorale de bouc émissaire qui participe à la discrimination.
Nous travaillons donc à un dialogue entre habitants des quartiers populaires, chercheurs et artistes. La démarche consiste à partir du local pour aller à l'universel. Pour une meilleure compréhension de soi et des autres. Un décryptage du présent par une meilleure connaissance du passé (le territoire & l'histoire de l'immigration, la création de l'hymne national, le concept de Nation et d'Etat-Nation...)
Contrairement à ce que disent les médias, les incidents concernant l'hymne ou le drapeau national n'ont rien de nouveau. Le premier épisode a eu lieu à Marseille, rue de la République, en juin 1881. Des travailleurs d'origine italienne ayant sifflé la Marseillaise, sont pourchassés par une partie de la population locale pendant une semaine. Bilan : trois morts. Dès cette époque, les journalistes affirment que ces immigrés forment une « nation dans la nation » refusant de s'intégrer dans la société française...

Synopsis de la pièce

Les Grimaldi forme un couple heureux et aimant qui vit, comme tout un chacun, baigné par les discours sécuritaires des médias de masse.
Les Grimaldi se sentent parfaitement français, et de fait ils le sont. Mais lorsque le directeur commercial, imposé au dernier moment par la direction de l'entreprise où travaille le Père, vient manger à la maison, et que tous deux regardent le match France-Algérie durant lequel la marseillaise est « copieusement » sifflée par le public du stade de France, les repères identitaires de la famille vont basculer... des failles temporels vont s'ouvrir et les mémoires refoulées resurgir... D'étranges personnages surgissent dans la maison. Les époques se brouillent. Et les histoires familiales en se révélant réciproquement, nous apprennent l'histoire de l'immigration française, et l'instrumentalisation de celle ci qui nous mènera de la 3ème république à la grande guerre...
Cet entrecroisement de saga familial et d'évènements historiques nous fait alors nous demander qu'est-ce qu'une Nation ? Est-ce que la République peut tolérer les multiplicités culturelles en son sein ? Ou est-ce que l'exclusion est constitutive de la République une et indivisible ?

Mise en scène

Un trio de comédien interprètera les différents personnages du présent et du passé. Il y aura de multiples scènes qui exposeront les enjeux et contextes des différentes époques. A chaque entrée, les comédiens se glisseront dans la peau d'un nouveau personnage. Devenant eux même le contexte de la fiction, ils feront surgir des situations de lutte qui transformeront et rempliront l'espace de jeu. Continuellement, il construiront et déconstruiront afin d'éveiller l'imagination du spectateur.

La création sonore sera le quatrième partenaire invisible du trio d'acteurs. La musique populaire digitale (hip hop, trip pop, techno...) sera mêlée aux accents traditionnels du sud de l'Europe et du nord de l'Afrique. Celle-ci intègrera les témoignages des habitants récoltés lors de la première phase d'élaboration du projet, créant une singulière conduite sonore parmi l'éclatement fictionnel de la dramaturgie.

Equipe

Texte et mise en scène : Jeremy Beschon.
Avec : Virginie Aimone, Olivier Boudrand, Jocelyne Vignon.
Musique : Franck Vrahidès
Lumière: Flore Mavaud
Enquêtes de terrain avec les habitants : Marie Beschon / 2012 - 2015 Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, France. Doctorat Anthropologie, Formation doctorale Territoires, Sociétés et Développement


L'AGENDA

Août 2013 - mars 2014 :
> Recherches bibliographiques de l'auteur à partir de :
- « l'Invention de l'Immigration » revue Agone
- articles « Naissance d'un problème » de Gérard Noiriel et « Sociogenèse d'une politique publique » de Benoit Larbiou.
- « Immigration, antisémitisme et racisme en France » de Gérard Noiriel (éd Fayard).

> Analyse de la presse locale et nationale et récoltes des témoignages d'habitants des quartiers populaires de Marseille par Marie Beschon.

> Ecriture du plan de la pièce et premières scènes dialoguées.

Printemps et été 2014 :
> Ecriture de la pièce accompagnée d'aller-retour texte/plateau
> Présentation de travail, première mouture de la pièce au Théâtre de Lenche.

2015 :
Diffusion de la pièce avec Approches Cultures et Territoires, le théâtre de Lenche
- 14 février : Mémorial de la Marseillaise avec le Musée d'Histoire de Marseille - Marseille (13)
- 21 février : Espace Culturel de la Bonne Fontaine - Forcalquier (04)
- 27 février : Théâtre de la Mer - Marseille (13)
- 10 avril : ABD 13 - Marseille (13)
- 18 avril : Médiathèque - Saint Etienne Les Orgues (04)
- 27 juin : théâtre Le Comoedia - Aubagne (13)

2016 :
- 21 mai : Théâtre d'Arles dans le cadre de la Nuit des Musées- Arles (13)

2017 :
- 30 janvier : Grand plateau de la Friche La Belle de Mai - Marseille (13)


LA FICHE TECHNIQUE

- Représentation (1h15) suivie de débat (45 minutes)
- Plateau minimum : 7m X 5 m
- Nombre de projecteurs : 20 environ sur perches + 5 au sol
- Diffusion sonore stéréo adapté à la salle.
- Pour débat qui suit la représentation : 3 micros (2 pour les intervenants + 1 HF pour les questions du public).
- Equipe artistique de tournée : 6 intervenants / 1 metteur en scène / 3 comédiens / 1 régisseur lumière / 1 régisseur son

LES CONTACTS

Manifeste Rien
24 Traverse des Plâtrières
13012 Marseille
06 80 50 42 23
http://manifesterien.over-blog.com
manifesterien@gmail.com
Paroles d'agricultures, portraits d'agricultrices
La marseillaise  et  cætera
PAUP - Parcours Artistique Urbain Participatif
Nous vivons des blessures sacrées, complainte sur l'immigration comorienne
Les grands voyageurs
Webdoc de quartier

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales