Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Les géants de papier, Mémoires en culture - 8.0 Ko

Projets 2012

THEATRE DE CAVAILLON - SCENE NATIONALE - Cavaillon [ Arts plastiques ]

Les géants de papier, Mémoires en culture

LES AUTEURS

LE PORTEUR DE PROJET
Théâtre de Cavaillon - Scène Nationale

Premier réseau de production et de diffusion du spectacle vivant, les 70 scènes nationales partagent les mêmes missions : soutenir la création artistique, être moteur dans l'aménagement culturel des territoires, développer une offre culturelle auprès de l'ensemble des populations.
Chaque saison, entre septembre et juin, une trentaine de spectacles sont proposés, soit une bonne centaine de représentations, au Théâtre de Cavaillon ou en Nomade(s), voire au Grenier pour les propositions musicales.
La programmation accueille des artistes de dimension nationale au moins, en veillant aux parcours de fidélité qui permettent au public de parcourir assidûment l’œuvre d’un créateur. Elle veille aussi à la présence d’artistes de la région, en privilégiant notamment ceux faisant appel à de nouvelles esthétiques.
La programmation (spectacles, action culturelle, ateliers) est pluridisciplinaire, faite de théâtre, de danse, de musiques, et d’arts indisciplinaires (cirque, arts de la rue, marionnettes, etc.) favorisant la venue de nouveaux publics.

L'AUTEUR
Pablito Zago
est un artiste qui a toujours eu du mal à choisir son domaine de prédilection. A la fois peintre, street artiste, graphiste et DJ, il évolue aux croisements de toutes ces disciplines et prend un malin plaisir à brouiller les pistes. Son inspiration, il la puise entre une culture alternative underground et l'illustration naïve pour enfants. Pablito Zago est un Peter Pan. Que ce soit sur une tour d'immeuble, une friche industrielle ou sur les murs d'une galerie, son travail reste habité par l'humour, la BD alternative, le tribalisme et de nombreuses névroses...

L'OEUVRE

A Cavaillon, le quartier du Docteur Ayme est en train de changer, de se transformer… Dans le cadre d'une vaste opération de rénovation urbaine, on réaménage, on démolit, on reconstruit et on déplace. Mais il est important de ne pas faire table rase du passé, de son histoire proche ou lointaine.

Mais qui c’était ce docteur Ayme ? Le quartier du Docteur Ayme a une histoire, voire plusieurs, son histoire, et les histoires qu’on lui prête. Ses habitants font ou ont fait cette matière archéologique, cette archéologie de tous les jours, ses légendes peut-être. Les figures légendaires croisent les légendes urbaines, celles qui ont pris vie à travers l’oralité et celles qui sont inscrites dans les archives. Ces mêmes légendes croisent aussi les gens sans histoires qui font également la vie de ce quartier.
L’idée de ce projet est de fédérer les énergies d’habitants sensibles à la mutation de leur quartier et celles d’un artiste plasticien, Pablito Zago, en vue de réaliser des œuvres picturales apposées sur les murs du quartier, de juin à décembre 2012.



LE PROJET
Le projet "Géants de papier"(sous-titré "Mémoires en culture") repose sur un collectage de paroles, d'images et de témoignages à partir d'échanges, de rencontres, de prises de vue photographiques et vidéo, d'images d'archives et d'enregistrements sonores ayant trait à la vie et à l'histoire de ce quartier qui, très tôt, a accueilli de nombreuses familles de rapatriés d'Algérie puis issues de l'immigration et du travail agricole.
Ce collectage s'effectuera avec les habitants, en vue de réaliser avec leur collaboration des œuvres plastiques (collages et peinture) destinées à l'espace urbain.
La matière collectée viendra alimenter la création de fresques collées (et/ou peintes) sur les bâtiments du quartier. Entrées d'immeubles, fenêtres, murs serviront de cadre à une exposition géante de collages papiers, évoluant au fil des mois dans le quartier en mutation.

LES LEGENDES DU DOCTEUR AYME

Le quartier du Docteur Ayme a une histoire, voire plusieurs, son histoire et les histoires qu'on lui prête. Ses habitants font ou ont fait cette matière archéologique du quotidien, ses légendes peut-être.
"Mais qui était ce docteur Ayme ? Et c'est qui la doyenne ? Il paraît que…"
Les figures légendaires croisent les légendes urbaines, celles qui ont pris vie à travers l'oralité et celles qui sont inscrites dans les archives. Ces mêmes légendes croisent aussi les gens "sans histoire" qui font également la vie de ce quartier.
L'idée de ce projet est de fédérer les énergies d'habitants sensibles à la mutation de leur quartier et celles d'un artiste plasticien.

UNE ECRITURE COLLECTIVE
Se retrouver avec les habitants, échanger sur l'histoire du quartier, les anecdotes, les "ragots", ces légendes du quoditien dont est tissée la vie. Faire des recherches dans les archives municipales et interroger les souvenirs des habitants. Se servir de tous ces morceaux de vie pour composer, au rythme des transformations en cours dans le cadre d'une vaste opération de rénovation urbaine, de nouveaux récits graphiques où le vrai et l'imaginaire se rencontrent.

LES RENCONTRES
Le travail de l'artiste Pablito Zago va s'appuyer sur un glanage d'informations, d'images et de paroles avec : les habitants, les structures socio-éducatives, les archives municipales, les associations, ceux qui ont vu le quartier se construire, se transformer, ceux qui débarquent ici, les jeunes, les anciens, les commerçants…

DEMARCHE PLASTIQUE

A partir de ce collectage et de ces éléments d'archives s'opère un travail de réécriture, de juxtaposition et de réinvention de la réalité. Un mélange se jouant du vrai et du faux. Ces images sont ensuite recomposées par l'artiste avec des logiciels d'infographie pour les réimprimer sur de grands formats de papier.

• Les collages :
- La technique : les images sont d'abord composées avec des outils informatiques avant de partir à l'impression. Les tirages sont réalisés sur des laies de papier en noir et blanc, sur une largeur constante de 90cm et d'une longueur pouvant dépasser les 5 mètres. Elles sont collées de la même manière que de la tapisserie à l'aide de colle à papier, composée d'une base de fécule de pomme de terre.
- Protection murale et décrochage : les murs peuvent être apprêtés afin de faciliter le décrochage ou le remplacement des affiches collées. La technique est l'utilisation d'un tulle protecteur en amont du collage. On utilise alors du "tarlatane", tissu amidonné permettant d'enlever l'ensemble du collage plus facilement.

• La peinture :
- La technique : pour la réalisation des peintures, les techniques sont mixtes. L'artiste utilise des sprays (ou bombes) mais aussi des peintures traditionnelles en pots, utilisées au rouleau et au pinceau. La réalisation de peintures de grandes tailles peuvent amener à l'utilisation de nacelles ou d'échaffaudages.



• Les grandes différences entre des deux techniques
sont :
- le style graphique : le collage s'oriente plus vers un style proche d'un tirage photographique noir et blanc tandis que la peinture tendra davantage vers une réalisation plus colorée et plastique.
- la durée de vie de ces deux médiums est très différente. La peinture affrontera les années sans difficultés tandis que la durée de vie du papier sera plus limitée (de 6 mois à 1 an).


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

Le quartier du Docteur Ayme est situé sur la commune de Cavaillon, au coeur du département de Vaucluse, dans la plaine comtadine. Ce quartier d’habitat social regroupe aujourd'hui près de 2300 habitants (9% de la population sur 0,2% de la surface communale) sur un ensemble de 862 logements. Un tiers environ de la population du quartier est âgée de moins de 20 ans, et 64% de la population adulte non scolarisée ne possède aucun diplôme.
Le quartier du Docteur Ayme s’est aménagé sur une ancienne plaine agricole de bocages. C’est à partir des années 60 que la ville de Cavaillon va s’accroître sensiblement avec la construction de plusieurs nouveaux quartiers - la cité du Docteur Ayme et les premiers lotissements des Ratacans - pour accueillir une population de rapatriés d’Algérie puis de travailleurs agricoles. A partir des années 80, la Ville de Cavaillon a mis en place plusieurs dispositifs successifs afin de remédier à l’enclavement social progressif du quartier du Docteur Ayme. Plusieurs aménagements ont été construits sur le quartier (centre social, maison des jeunes, pistes de skate..) qui n’ont pas toujours été entretenus voire ont été détruits. Les difficultés du quartier semblent s’être développées à partir des années 2000, liées notamment à la politique de peuplement du quartier (regroupement familial).
Lors des entretiens conduits par la mission 2010 "Opérateur social", initiée par la Ville de Cavaillon, les habitants avaient exprimés un fort attachement à leur quartier et une nostalgie assez nette de l’époque où la convivialité paraissait plus importante. Il "faisait bon vivre" à docteur Ayme selon les habitants historiques. Si la qualité de vie du quartier s’est dégradée, majoritairement les habitants ne se sentent plus impliqués dans l’aménagement de leur quartier et se sentent délaissés.
C’est pourquoi les dispositifs de participation, de revitalisation et de réappropriation du quartier par ses habitant-e-s paraissent aujourd'hui devoir être privilégiés.
Ce constat fut notamment la base de "Mémoires vives", un projet d’envergure, pluriannuel, transversal, fédérant les forces vives du quartier à partir de l’exploration de son histoire. C'est dans le prolongement de cette initiative que s'inscrit aujourd'hui le projet "Géants de papier - Mémoires en culture".
Il se développe en trois dimensions :
1) une présence forte des artistes dans la vie du quartier,
2) en lien étroit avec les habitants,
3) dans la perspective de renforcer l’appropriation collective des mutations urbaines en cours.

L'artiste sera accueilli en résidence à plusieurs reprises dans le quartier au sein des structures de proximité partenaires et dans l’espace public, pour des séquences de travail de plusieurs journées consécutives.
Ces résidences seront construites de façon à associer l’ensemble des acteurs de la vie locale à la préparation et à la réalisation des images, et impliquer les habitants de tous les âges dans des actions participatives.
Une importante opération de requalification urbaine a été lancée en juillet 2010 avec la signature d’une convention liant la Ville de Cavaillon, l’Etat et l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine). Les réalisations graphiques prévues s'articuleront directement aux rythmes et aux espaces des mutations urbaines en cours.

[Sources : "Note de synthèse avancée CUCS 2012 La Scène nationale - Cavaillon" ; "Réhabilitation du quartier du Docteur Ayme à Cavaillon (84) ou comment requalifier un quartier sensible en quartier durable ?" - Formation continue « Qualité Environnementale » de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille - Promotion 2010]


L'AGENDA

29 février, 7 et 14 mars 2012 : Sélection collégiale du projet artistique en collaboration avec un groupe d'habitants, les archives municipales et les structures socio-éducatives du quartier.
5-27 avril 2012 :
Préparation du programme de réalisations graphiques en collaboration avec un groupe d'habitants, les archives municipales et les structures socio-éducatives du quartier.
Mai-Juillet 2012 : collectage-collages des images 1,2 et 3
- Image 1 : 15-16 mai (collectage), 30 mai (collages)
www.theatredecavaillon.com/Arkeolografy-1-semaine-avant
- Image 2 : 6-7 juin (collectage), 27 juin (collages)
www.theatredecavaillon.com/Collectage-Etape-02
www.theatredecavaillon.com/ARKEOLOGRAFY-Session-collage-02
- Image 3 : 3-4 juillet (collectage), 24 juillet (collages)
Octobre-Décembre 2012 (journées à dater) : collectage-collages des images 4, 5, 6 et 7.


LA FICHE TECHNIQUE

Collages :
- supports : murs et façades
- format : jusqu'à 30m² environ
- nombre de réalisations : 6

Peinture :
- support : façade d'immeuble (pignon)
- format : jusqu'à 100m²
- nombre de réalisations : 1


LES CONTACTS

THEATRE DE CAVAILLON - SCENE NATIONALE
Rue du Languedoc
BP 10205
84306 Cavaillon Cedex
T.04 90 78 64 60
www.theatredecavaillon.com
contact@theatredecavaillon.com

www.theatredecavaillon.com/Pablito-Zago,2637


Mémoires, cultures et transmissions
Le temps des sirènes
Récits de femmes âgées immigrées sur leurs parcours et leurs histoires
Danse dans ma ville
Ma ville vue de mes souvenirs
Géographies d'une histoire
Récits des îles de lune
Mains de femmes
Vous avez des clichés sur les Roms ?
Les géants de papier, Mémoires en culture

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales