Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Ma ville vue de mes souvenirs - 5.4 Ko

Projets 2012

INTERNEXTERNE - Marseille [ Spectacle vivant ]

Ma ville vue de mes souvenirs

L'AUTEUR

NEVCHEHIRLIAN
Nevchehirlian s’affirme aujourd’hui aux yeux de tous comme l’une des figures émergentes de la chanson militante. Si loin si proche de Georges Moustaki, Jean Ferrat ou encore Léo Ferré. Ce qui surgissait en flashes aux coins d’une écriture flirtant conti¬nuellement avec l’abstraction, apparaît ici dans une nudité vertigineuse, avec son deuxième album "le soleil brille pour tout le monde ?".

Nevchehirlian © Olivier MetzgerSi la violence anticapitaliste des textes de Prévert présentés dans cet album (écrits pour la plupart au cours des années 30) permet de re-découvrir le poète préféré des Français, Frédéric Nevchehirlian évite "de se donner à voir comme le chevaleresque porte-étendard des opprimés d’ici et d’ailleurs, stigmatisant le vieux monde à coup de refrains vengeurs, et ne verse à aucun moment dans l’ornière du militantisme bêlant. Il détache mots et notes comme un boxeur décoche ses coups, et il frappe juste et sec. Une extrême sobriété est en effet ce qui, avant toute chose, caractérise Le Soleil brille pour tout le monde ? – sobriété perceptible dans la diction, la plus neu¬tre possible, autant que dans l’instrumentation, aussi subtile que vibratile". (Jérôme Provençal, Mouvement, janvier 2012).

C’est précisément dans cette parole nue, porteuse d’un lyrisme authentique, que tient la modernité de Nevchehirlian : restituer la force de l’engagement le plus pur sans sacrifier à une pose, qu’elle soit morale ou artistique.

On comprend donc pourquoi ce groupe est soutenu depuis plu¬sieurs années par les Francofolies de La Rochelle et Les Primeurs de Massy. Il incarne désormais l’émergence d’un courant musical issu du "slam" et que l’on peut qualifier de poésie-rock ; un courant qui a grandi avec la pop anglo-saxonne (Lou Reed, Patti Smith…), l’avant-garde de la chanson et du rock français (Domi¬nique A, Diabologum, Noir Désir), mais se détourne sans hésiter des "cadavres sublimes et encombrants sur lesquels se repose la poésie" ou des "bons sentiments, de la démagogie et de l’indigence" que recèle souvent la chanson française.

Mais inutile de chercher du cynisme dans son refus de la pose, l’engagement de Frédéric Nevchehirlian est depuis longtemps inscrit dans le réel. Son parcours indépendant est au diapason de ses créations : depuis sa vie de prof de français organisant les premières scènes Slam de Marseille, à l’aventure du groupe Vibrion, et aux expérimentations poésie-rock de son premier album "Monde Nouveau Monde Ancien", il n’a cessé de partager sa passion pour l’écriture et la musique. Il égrène dans l’anonymat aussi bien les ateliers au sein de collèges classés ZEP, les prisons ou encore les hôpitaux psychiatriques que les créations pluridisciplinaires accueillies par l’élite culturelle française (Fon¬dation Royaumont, Scène Nationale de Martigues, Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence…).

De projet en projet, Frédéric a décidé de s’associer à d’autres musiciens et opérateurs culturels implantés dans sa région (Provence Alpes Côte d’Azur), et début 2012, il devient membre fondateur d’une coopérative culturelle. Un artiste qui allie les dires et les faits. Un être multiple, sans complexe.


L'OEUVRE

Projet atelier-résidence autour de la mémoire "Ma ville vue de mes souvenirs" avec 3 types d’actions :

LA CRÉATION "POP MUSIC"
Le groupe Nevchehirlian avance vers un nouvel album. Il s'appellera Pop Music. On se souvient d'un premier opus remarqué comme manifeste rock et slam d'avant-garde Monde Nouveau Monde Ancien, puis récemment d'une mise en musique de textes militants et inédits de Prévert Le soleil brille pour tout le monde ? La suite ? Frédéric Nevchehirlian est allé chercher un auteur de théâtre pour l’écrire avec lui : Ronan Chéneau. Si les premières maquettes de leur "Pop music" poursuivent l'exploration rock, elles penchent cette fois résolument du côté de la variété. Ils assument. Parce qu’il s’agit de variété "éternelle" comme on le dit de la jeunesse, et de ses thèmes, sa folie, ses refrains, sa révolte, ses idoles. La trentaine bien tassée, pour Nevchehirlian et Chéneau, la fièvre doit continuer et avec elle le rêve du rock et de l'amour fou. Pop Music nait donc d'une volonté d’assumer toutes les références, les ritournelles, le romantisme, les concerts enfumés et les chansons qu’on crie à plusieurs, et en français. À la recherche d'un son, c'est sur le plateau du Gymnase que sera enregistré ce troisième disque avec Jean Lamoot, déjà aperçu au mixage de ses disques précédents, à la réalisation.

Distribution

• Co-écriture des textes avec Ronan Chéneau (auteur de théâtre ayant notamment écrit et travaillé pour David Bobée)
Frédéric Nevchehirlian (musique, voix, guitare, tambour), Julien Lefèvre (violoncelle, guitare, piano, chœur), Gildas Etévenard (percussions, xylophone, chœur), Stéphane Paulin (basse, percussion, chœur).
• Réalisation de l'album : Jean Lamoot / Création Lumière : Olivier Duval / Régisseur son : Emmanuel De Barros.

LA CRÉATION "MA VILLE VUE DE MES SOUVENIRS"

"Ma ville vue de mes souvenirs" est une création participative qui s’inscrit dans le quartier de la Joliette, pour et avec ses habitants. Pourquoi ce quartier ? Car c’est le premier quartier où a habité ma famille arménienne à son arrivée à Marseille. Lieu d’accueil, de refuge, de rêves, de vies nouvelles, parfois choisies, parfois non. Que reste-t-il de ces rêves pour les plus âgés ? Et aujourd’hui de quoi rêve-t-on à la Joliette sur les quais ou derrière les barres d’immeubles ? Et la mer que fait-elle encore ici ?" - Frédéric Nevchehirlian

En pratique, des ateliers d’apprentissage et de perfectionnement à la langue française ou des ateliers d’écritures et de poésie seront proposés aux habitants du quartier de la Joliette d’octobre à avril 2012. Ces ateliers seront prolongés par un stage de musique en avril 2013. La dernière semaine d’avril sera consacrée à des répétitions réunissant l’ensemble des participants aux différents ateliers.

La création participative sera présentée lors du festival Gravitations du 2 au 5 mai 2013.

LES RENDEZ-VOUS DES QUAIS
Le rayonnement de l’artiste se construit en interaction avec les habitants de son lieu de travail et/ou d’habitation, les échanges s’établissent dans le temps, pour cela plusieurs formes seront envisagées :
- Des interventions artistiques, sous forme de concerts, dans des lieux de la vie quotidienne comme les cafés, les commerces de proximité, les médiathèques…
- Des concerts chez l’habitant.
- L’ouverture de l’amphithéâtre du collège Jean-Claude IZZO, lieu de résidence et de création accessible au public, ainsi les habitants pourront voir l’artiste au travail et échanger de façon plus intime.


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

LA PLACE DE LA PAROLE DANS LA CITÉ
L'apprentissage de la parole (alphabétisation), la prise de parole (les rendez-vous des quais et les scènes ouvertes), la parole partagée (enregistrement et écriture dans le cadre de la création participative), la parole créative et musicale (ateliers et création "Héros d'Enfance").
Une parole qui s'affirme et se déploie pendant 2 années dans le quartier de la Joliette, qui se répand aux quartiers voisins dans le cadre du Festival Gravitations (Les Réformés, Le Vieux Port, …) et qui fait la fierté d'un projet partagé entre les artistes et la population.

LA CRÉATION POÉTIQUE ET MUSICALES, AU CŒUR DE NOTRE IDENTITÉ COLLECTIVE
Les publics sont des artistes et des organisateurs potentiels, les artistes sont des publics, les artistes sont des organisateurs potentiels, les organisateurs sont des publics, les organisateurs sont des artistes potentiels.
De concert en appartements en ateliers, de festivals en scènes ouvertes, de création participative en performances publiques, les rôles des uns et des autres vont s'entrecroiser le temps de cette résidence protéiforme dédiée aux souvenirs d'ailleurs et à la vie d'aujourd'hui dans l'espace public, un espace partagé, un espace culturel, un espace d'expression.

"POP MUSIC", UNE CRÉATION POUR TOUS

Au delà de la réappropriation collective de l'espace public, cette création est aussi un manifeste pour la démocratisation des écritures contemporaines, notamment la poésie-rock. S'installer dans le quartier populaire de la Joliette pour la création d'un album et d'un spectacle n'est pas une simple posture, elle s'inscrit dans la volonté des artistes de s'imprégner de la mémoire de ce quartier et de ce qu'il est devenu.
Les créations participatives, scènes ouvertes, ateliers et concerts de proximité sont de véritables sources d'inspiration artistique contribuant à rendre le projet plus accessible sans céder au consensus artistique. En échange du temps de médiation qu'ils proposent, les artistes puisent dans leurs rencontres du quotidien de nouvelles sources d'inspiration.


L'AGENDA

LA CRÉATION "POP MUSIC"
29 septembre 2012 : Présentation en avant première des nouveaux titres co-écrits avec Ronan Cheneau (Correspondances de Manosque).
4 au 15 décembre 2012 : Accueil en résidence d’enregistrement (Théâtre du Gymnase - Marseille).

LA CRÉATION "MA VILLE VUE DE MES SOUVENIRS

Les ateliers seront menés par les artistes marseillais Frédéric Nevchehirlian et Iraka, à l’amphithéâtre du collège Jean-Claude Izzo :
- 10h à 12h : Ateliers d’apprentissage et de perfectionnement de la langue française.
- 19h30 à 21h30 : Ateliers d’écriture et de poésie.
Dates des ateliers :
16 – 23 octobre / 13 – 27 novembre / 18 décembre 2012
8 – 22 janvier / 12 février / 5 – 19 mars / 2 – 9 avril 2013

Avril 2013 : Atelier Musique - Martin Mey sous la direction artistique de Frédéric Nevchehirlian.
22 au 28 avril 2013 : Stage ouvert à tous
Répétitions avec l’ensemble des participants aux ateliers de l’année en vue d’une présentation lors du Festival Gravitations
2 au 5 mai 2013 : Présentation de la création participative au Festival Gravitations.


LES CONTACTS

INTERNEXTERNE
22 Rue Robert
13007 Marseille
T. 04 96 17 57 26
www.internexterne.org
Contact : Julie Tournier - julie.internexterne@gmail.com
Coproduction : Le Théâtre de la Minoterie, Collège Jean-Claude Izzo, Le Pôle d’insertion 2 et 3ème arrondissements de Marseille.
Avec le soutien : Conseil Général des Bouches du Rhône, DRJSCS Paca et DRAC Paca dans le cadre d'Identités, Parcours et Mémoire (IPM), Marseille-Provence 2013.


Mémoires, cultures et transmissions
Le temps des sirènes
Récits de femmes âgées immigrées sur leurs parcours et leurs histoires
Danse dans ma ville
Ma ville vue de mes souvenirs
Géographies d'une histoire
Récits des îles de lune
Mains de femmes
Vous avez des clichés sur les Roms ?
Les géants de papier, Mémoires en culture

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales