Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Paroles de chibani(a)s - 4.4 Ko

Projets 2002

LES SUSPECTS - Martigues [ Audiovisuel - Edition ]

Paroles de chibani(a)s

L'AUTEUR

"Les Suspects" est une association culturelle de loi 1901 créée en 1992, c’est la suite logique d’une aventure théâtrale qui a démarré en 1985 avec des amis d'enfance. Aujourd’hui, l’association développe des activités artistiques et des animations culturelles dans les milieux populaires dans le cadre du Contrat de Ville Martigues / Port de Bouc à l’image de "Théâtre pour tous", du Festival de Notre Dame des Marins et du triptyque sur la mémoire de la première génération maghrébine. Des actions, somme toutes indispensables, pour faire reculer les discriminations à l’accès à la culture dans les zones dites "sensibles" car elles contribuent à sa démocratisation.
D’ailleurs, notre travail de mémoire sur l’immigration s’appuie sur une activité audiovisuelle que nous développons depuis quelques années. Nous avons produit également une dizaine de vidéogrammes institutionnels dont deux reportages de qualité professionnelle, "Fùtsal : un challenge européen à Martigues" en 1998, et "Mémoire de Notre Dame des Marins" en 2000, qui ont permis de valoriser l’image des quartiers de Martigues et de leurs habitants.

Rabah MOSBAH
Auteur et réalisateur du film documentaire.
Direction artistique de "Paroles de Chibani(a)s".

Fatima FERRER
Assistante à la réalisation.

Abed ABIDAT
Reporter photographique.
Directeur de l’exposition et l’édition du livre.

Claude BAREME
Ecrivain et auteur du récit.

Alain AGOSTINI
Journaliste.

Servane TRANCHANT
Graphiste.

Production
- Les Suspects.
- Les éditions Images Plurielles.


L'OEUVRE

"Chibanis, chibanias, une génération sans histoire"<br>© Abed Abidat - 17 Ko

"Chibanis, chibanias, une génération sans histoire"
© Abed Abidat

Après deux années de recherches auprès de la première génération maghrébine pour en évoquer sa sédentarisation dans la région marseillaise, Les Suspects et les éditions Images Plurielles ont choisi de concrétiser leur travail sous la forme d'un triptyque intitulé "Paroles de chibani(a)s". Il se compose d'un film documentaire, d'une exposition photographique et d'un livre photographique.

L'objectif de notre triptyque n'en est pas moins de faire resurgir les souvenirs, les vécus et les témoignages sur des parcours migratoires à la fois identiques et pourtant différents. Pour cela, nous mettons en confiance les personnages afin qu'ils sortent progressivement de leur mutisme. Les entretiens ont alors un effet thérapeutique pour briser le mur du silence. Ils les aident à prendre du recul pour parler de leurs traumatismes et de leurs vives réactions émotionnelles. Ainsi, ils refoulent de douloureux souvenirs qui les soulagent d'un grand poids.

D’ailleurs, nous souhaitons que le triptyque donne lieu à moult débats et colloques sur les conséquences du manque de transmission intergénérationnelle de la mémoire de l'immigration maghrébine en France avec des spécialistes de différents horizons : historiens, sociologues, docteurs, philosophes, politiques, économistes, travailleurs sociaux, militants associatifs, etc… Cela mettra en valeur les parcours des chibani(a)s* et enrichira les récits lors de manifestations évènementielles à l'image des projections du film documentaire, des vernissages de l'exposition photographique et du livre.

Enfin, nous emprunterons à Amadou Hampaté Bâ un peu de sa sagesse africaine en disant plutôt qu'à "chaque fois qu'un chibani(a) s'en va, c’est une partie de notre histoire et de notre patrimoine qui disparaît en France!".

(* ce terme désigne un vieil homme ou une vieille femme en arabe dialectal).


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

"Paroles de chibani(a)s" est avant tout un devoir de mémoire sur la noria maghrébine dans la région marseillaise qui permettra de mieux connaître leur histoire et aidera à les reconnaître comme des citoyens à part entière pour les réhabiliter aux yeux de leurs enfants, de l'opinion et des institutions françaises.
D’autre part, "Paroles de chibani(a)s" est un moyen efficace pour remettre en cause les représentations de l'étranger en France à l'instar de l'immigré et de l'indigène qui, dans la mémoire collective ou l'inconscient du peuple, renvoient encore aux clichés de l'iconographie coloniale.
Le public connaîtra la sédentarisation des chibanis et de leurs familles en France. Il n'ignorera plus l'histoire des immigré(e)s de la première génération, l'histoire d'individus qui arrivent au seuil de leur vie et qui aimeraient être reconnus enfin comme des citoyens à part entière. Notre histoire de l'immigration maghrébine en France ne sera plus perçue comme un épiphénomène de la relance économique du pays mais comme une composante de l'identité nationale. Elle aidera notamment à ce sujet, les enfants à se repérer socialement et à se réaliser professionnellement.
"Paroles de chibani(a)s" en sera le lien identitaire et le relais qui transmettra le témoignages auprès de la deuxième, troisième génération et ainsi de suite. Il permettra notamment d'ancrer l'ensemble des ressources, des origines, des filiations et des codes culturels de la civilisation arabo-musulmane au sein d'un patrimoine qui ne sera plus considéré comme une culture d'origine mais une culture d'apport dans la société française.


L'AGENDA

L'exploitation du triptyque se fera lors de manifestations événementielles qui donneront lieu à des rencontres avec le public de la première et de la deuxième génération de l'immigration ainsi qu'à des débats et des colloques animés par des spécialistes de différents horizons : historiens, sociologues, docteurs, philosophes, politiques, économistes, travailleurs sociaux, militants associatifs, etc…
Ensuite, "Paroles de chibani(a)s" voyagera en France et au Maghreb voire même dans les pays francophones afin de susciter des interrogations et des réponses sur la noria maghrébine en France.
Enfin, ces formes contemporaines artistiques seront exploitées de façon plus large avec internet.

ECRANS / La petite exposition
* juin 2003 : Martigues - Le Jean Renoir.
* juillet 2003 : Port de Bouc - Le Méliès.
* juillet et août 2003 : France entière "Un été au ciné" en cours.
* septembre 2003 : Saint-Etienne - Le cinéma "Le France".
* septembre 2003 : Marseille - La Cinémathèque.
* octobre 2003 : Marseille - L'Alhambra avec expositions photographiques.
* octobre 2003 : Marseille - Les Variétés.
* octobre 2003 : Marseille - Le César.
* octobre 2003: Istres - Le Coluche.
* octobre 2003 : Gardanne - Les trois casinos.
* octobre 2003 : Pertuis - Le Luberon.
* octobre 2003 : Carpentras - Le Rivoli.
* novembre 2003 : Forcalquier - Le Bourguet.
* novembre 2003 : Chateaux-Arnoux - Le Cinématographe.
* novembre 2003 : Briançon - L'Eden Studio.
* novembre 2003 : Fos sur Mer - L'Odyssée pendant le festival du film documentaire.
* novembre 2003 : Nice - Le Musée d'Art Moderne et Contemporain.
* novembre 2003 : Montpellier - Les salles d'art et d'essai "Diagonal".

EXPOSITIONS PHOTOGRAPHIQUES
* 15 mai au 15 juin 2003 : Lille - Les Transphotographiques.
* 2 juin au 5 juillet 2003 : Marseille - La Fnac.
* 20 juin 2003 à 18h : Martigues - La bibliothèque municipale "Louis Aragon" - Vernissage de clôture et forum avec Azouz Begag, chercheur au CNRS et auteur du roman "Le gône de chaâba".
* juin 2003 à février 2004 : France entière - Fnac.
* juin 2003 à février 2004 : France entière - Virgin.
* juillet 2003 : Martigues - Maison Pour Tous "Jacques Brel".
* septembre 2003 : Istres - Médiathèques du SAN.
* septembre 2003 : Marseille - Le Centre de Recherche Départementale et Pédagogique.
* octobre 2003 : Marseille - L'Usine Corot.
* octobre 2003 : Marseille - L'Alhambra avec la petite exposition.
* novembre 2003 : Fos sur Mer - L'Odyssée pendant le festival du film documentaire.
* février 2004 : Algérie - Centre Culturel Français, en cours avec le Ministère des Affaires Etrangères - Association Française des Actions Artistiques.

COLLOQUES, LIVRES, EDITIONS
* 27 juin 2003 : Marseille - Fnac - 17h - Forum "Les conséquences du manque de transmission intergénérationnelle de la mémoire de l’immigration maghrébine en France" avec Emile Temime (historien), et Yassine Chaïb (sociologue et auteur de "L’émigré et la mort") avec la présentation du livre photographique "Chibanis, chibanias : Portraits d’une génération sans histoire ?" et la projection du film documentaire : "Paroles de Chibani(a)s".
* juin 2003 : Marseille - Forum et présentation du livre à Virgin, aux librairies Maupetit, Regards à la Vieille Charité, aux Arcenaulx, Parenthèses.
* juin 2003 : Martigues - Présentation du livre à l'Alinéa et à la Maison de la Presse.
* juillet 2003 : Port de Bouc - Forum sur les Conséquences du manque de transmission intergénérationnelle de la mémoire de l'immigration maghrébine en France à la Maison Pour Tous "Jacques Brel".
* septembre 2003 : Saint-Etienne - Forum sur les Conséquences du manque de transmission intergénérationnelle de la mémoire de l'immigration maghrébine en France à la Maison du Crêt de Roch.
* octobre 2003 : Marseille - Forum sur les Conséquences du manque de transmission intergénérationnelle de la mémoire de l'immigration maghrébine en France au Salon de l'édition "Lire en fête à Marseille" au Parc Chanot.
* novembre 2003 : Marseille - Forum sur les Conséquences du manque de transmission intergénérationnelle de la mémoire de l'immigration maghrébine en France à l'Espace Culturel Méditerranée / Nomad café.

* 16 juillet 2004 de 14h à 15h : Marseille - Festi'Quartier "Mémoires d'immigre(é)s": diffusion du documentaire "Paroles de Chibani(a)s", en présence du réalisateur Rabah Mosbah, suivi de témoignages d'immigré(e)s et intervention du sociologue Saïd Bouamama. Espace Culture Busserine. Renseignements : 04 91 98 37 44.

* Dimanche 5 décembre 2004 à 18h30 : Débat en présence du réalisateur Rabah Mosbah et buffet oriental en clôture
au Cinéma "Méliès" - 12 rue Denis Papin 13110 Port de Bouc
Tarif : 5 euros (adultes) et 3 euros (enfants de -12 ans)
Renseignements et réservations :
Les Suspects / Fatima Ferrer - T./F. 04 42 49 23 61 - lessuspects@yahoo.fr

Les Films à l’horizon / Rabah Mosbah - T. 06 09 57 04 89 - lesfilmorizons@yahoo.fr


LA FICHE TECHNIQUE

Fiche technique du triptyque Chibanis, chibani(a)s : portraits d’une génération sans histoire ?

* Présentation de l’exposition :
Nombre de photos : 45 en noir et blanc.
Nombre de textes : 45 témoignages, 01 historique, 01 présentation…
Support de la photo : papier baryté brillant.
Format du négatif : 6X6.
Format du cadre : 60cm X 60cm de marque Nielsen en noir.
Conditionnement : mise des cadres dans des caisses transportables.

* Présentation du livre photographique en cours d’impression :
Edition d’un livre photographique de 42 portraits illustré des témoignages et d’une fiction inspirée des récits des chibani(a)s.
Ouvrage 104 pages : intérieur 115g.
Couverture 8 pages.
Papier : couche moderne 350g.
Impression : 2 couleurs recto verso.
Pelliculage mat recto.
Intérieur 104 pages.
Format fini : 26 x 26 cm.
Format ouvert : 52 x 26 cm.
Papier couche moderne satinée 115g.
Impression : 2 couleurs R°V°+ vernis machine R°V°.
Numérisation bichro : 42 images 30 x 30 cm.
Façonnage : dos carré collé cousu.
Poids d’un exemplaire : 486g.

* Présentation du film documentaire en cours de réalisation :
"Paroles de chibani(a)s": 52 minutes sur la première génération maghrébine.

Synopsis
Raconter l’émigration de la première génération maghrébine en France et plus particulièrement dans la région marseillaise ravive encore des souffrances et des déchirures que l’autocensure et le silence entretenus par un demi-siècle de discrimination raciale, sociale et économique ont du mal à maintenir dans l’amnésie.
Un devoir de mémoire s’est donc imposé pour devenir progressivement un droit de parole auprès des chibanis et chibanias : c’est-à-dire les anciens et anciennes qui ont été interviewés chez eux; soit dans leur appartement, soit dans leur maison ou leur chambre de foyer. Des personnes somme toutes anonymes et ordinaires voire même "sans histoire" pour ne pas déranger l’autochtone qui racontent leurs parcours migratoires à la fois identiques mais pourtant différents. Les témoignages font alors resurgir en respectant scrupuleusement une chronologie, les vécus, les souvenirs et les nombreuses anecdotes soulignant les bonheurs et les malheurs qui marquent une existence.
Quatre moments rythment la narration du film où les anciens parlent d’un là-bas nostalgique puis de la France et de leur dure sédentarisation. Ensuite, ils racontent leur vie familiale ici ou au bled avec leur joie, leur peine et leur crainte. Enfin, ils évoquent l’après avec un mythe du retour galvaudé mais toujours d’actualité dont le risque d’une nouvelle déchirure avec la famille en France le rend difficilement réalisable et situe l’avenir de la noria maghrébine entre les deux rives de la Méditerranée.

* Devis du tryptique :
Location de l’exposition Photographique :
610 euros soit 4000 francs la semaine.
915 euros soit 6000 francs le mois.

Montage et démontage de l’exposition :
305 euros soit 2000 francs (deux personnes).

Matériel d’éclairage pour l’exposition :
122 euros soit 800 francs la journée.

Matériel de vidéo projection :
381 euros soit 2500 francs la journée.

Total : 895 euros soit 5872 francs.
Défraiements : transport et repas voire hébergement si long déplacement.


LES CONTACTS ET LES MENTIONS DE COPYRIGHT

Production : Les Suspects, Les éditions Images Plurielles.

Collaborateurs artistiques et techniques : La Cinémathèque de Marseille, les cinémas de l'Alhambra, les Variétés, le César à Marseille, le Cézanne à Gardanne, le Mazarin à Aix-en-Provence, le Jean Renoir à Martigues, le Méliès à Port de Bouc, l'Odyssée à Fos sur Mer, le Coluche à Istres, le Diagonal à Montpellier, Le France à Saint-Etienne, l'Association "Sud par sud-est", l’association "Cinémas du sud", le Musée d’Art Moderne et Contemporain à Nice avec Ami-communication.
Les salles d’exposition de la Fnac, le Centre de Recherche Départementale et Pédagogique, l’Alhambra, la médiathèque Louis Aragon, les Transphotographiques de Lille.
Les librairies de l'Alinéa, la Fnac, le Virgin, Maupetit, Regards à la Vieille Charité, des Arcenaulx, des Parenthèses, "Lire en fête à Marseille", l'association des libraires à Marseille, l'Association Sud par sud-est, l'association cinémas du sud, CAMàYEUX.

Partenaires publics : Le Fasild / Fonjep, le Conseil Général 13, le Conseil Régional, l'Etat, la Drac, le, le Cnasea, l’Association Française des Actions Artistiques (Afaa), les villes de Martigues et Port de Bouc, les points d'appui du Plan Départemental d'Accueil des Etrangers des Bouches-du-Rhône, le centre social "Jacques Méli" la Maison Pour Tous "Jacques Brel", la Sonacotra, les résidences sociales de l'Alotra.

Partenaires privés : Fnac, Fondation de France.

Les Suspects
Fatima Ferrer
Notre Dame des marins Bât Ibis n°339
13500 Martigues
T./F. 04 42 49 23 61
lessuspects@yahoo.fr

Les Films à l’horizon
Rabah Mosbah
11 boulevard de Briançon
13003 Marseille
M. 06 09 57 04 89
lesfilmorizons@yahoo.fr

Les Editions Images Plurielles
Abed Abidat
26 rue Barthélémy
13001 Marseille
M. 06 15 12 48 84
abedlephotographe@yahoo.fr


Vie et oeuvre du chanteur algérien Slimane Azem
Ciel sans passeport
Les non-nommés de l'Histoire
Passants
Une mémoire comorienne
La bande des arènes
Exodes
Paroles de chibani(a)s
Alger, Oran, Paris
Poussières d'Empires

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales