Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Exodes - 5.8 Ko

Projets 2002

LES FAISEURS DE PLUIE - Aix-en-Provence [ Spectacle vivant - Théâtre ]

Exodes

L'AUTEUR

Syméon Fieulaine © Medhi Benrahou - 20 Ko

Syméon Fieulaine © Medhi Benrahou

"Les Faiseurs de Pluie" forment une compagnie professionnelle qui existe depuis plusieurs années de manière informelle, elle s’est constituée en association en 1999. Elle est le fruit d’une rencontre entre des techniciens et des comédiens soucieux de partager leurs connaissances afin de se former tout en restant dans le vie "active". Cette association a pour objet : un groupe de personnes appartenant à différents secteurs artistiques ayant pour intérêt commun le théâtre et partageant leurs connaissances pour un travail de recherche, de création et de diffusion et cela au niveau régional, national et international.

Les échanges ont lieu sous forme de travaux de recherche. Les membres de la compagnie se retrouvent pour exposer l'objet de leur étude ; seule obligation : que celle-ci ait un rapport avec le spectacle vivant (artistique ou technique). Le résultat sera présenté aux membres de la compagnie qui enrichira ainsi son outil pour de nouvelles créations.

A l’origine, les Faiseurs de Pluie représentent une ethnie africaine spécialisée dans l’art de maîtriser la pluie. Présents sur l’ensemble du continent, ses membres sont appelés pour faire venir la pluie ou bien la réguler, selon les besoins de la population, mais ils sont aussi reconnus pour leur talent de conciliateurs. Voyageant de village en village, dans ce pays de tradition orale, ils acquièrent une grande connaissance de l’âme humaine aussi utile à la sécheresse du cœur qu’à la sécheresse du sol.

"Je crois que dans le théâtre, une certaine utopie subsiste, cette faculté qu’ont les gens différents à se mettre ensemble pour faire une seule et même chose, un spectacle. Cet idéal certes pas évident tous les jours, nous voulons en témoigner auprès d’un public averti ou non, enrichissant au grè des rencontres et des recherches, nos capacités à faire ce métier. Car si toutes les questions restent à poser quant à l’utilité de faire du théâtre, qu’il soit bon ou mauvais un endroit où le rêve côtoie la réflexion est nécessaire. Le théâtre qu’il soit dedans ou dehors, avec ou sans lieu, "Les Faiseurs de Pluie" ont choisi d’y croire et de le montrer". Syméon Fieulaine, metteur en scène et créateur de la Compagnie Les Faiseurs de Pluie.


L'OEUVRE

© Syméon Fieulaine - 26 Ko

© Syméon Fieulaine

Spectacle "Exodes"
Sur les pas des grands flux migratoires : Algérie - Maroc - France – Etats-Unis
Avec comme support, le texte "Prologue" de Bernard Marie Koltès et le livre "Exodes" de Sebastião Salgado.
Travail sur l’art du conteur, la Beat Generation et l’exil

En décembre 2001, nous avons effectué un voyage d'exploration au Maroc sur le thème de l'art du conteur et de la Beat Generation (travail poétique et rythmique) ainsi qu'une réflexion sur l'exil, avec comme support le texte "Prologue" de Bernard Marie Koltès. Le but avec ce texte était de créer un lieu d'échange et de réflexion sur ce qui fait qu'un jour, des gens acceptent de vivre loin de chez eux. Même si le facteur économique est prépondérant, il est rarement à la hauteur de ce que nous quittons. Un journal de bord écrit par le metteur en scène et illustré par le musicien, témoigne aujourd’hui de cette expérience.

Un voyage semblable à celui des migrants, on part avec peu de choses parfois rien espérant trouver mieux ailleurs. Nous voulons confronter l’univers fictionnel et le monde réel et trouver dans la magie du théâtre, des éléments de réponse à un problème, souvent maladroitement posés, certains que l’intégration ne peut passer que par la reconnaissance de la culture de chacun.

Le projet "Exodes" est dans la continuité de ce voyage. Il se déroulera sur deux ans et en deux temps.

Le temps du voyage : il s’agit de marcher sur les traces des migrants en effectuant un voyage qui part de Marseille pour Alger puis Casablanca et Tanger. Le voyage se poursuivra sur Paris, le Havre puis New York. Parcourant les routes en bus, en bateau, le but est d’aller à la rencontre de l’autre par le biais du théâtre et de la musique. Ce n’est pas un voyage touristique, il ne s’agit pas d’être de simples observateurs, ni d’imposer une forme théâtrale ou musicale. Notre désir est d’échanger d’apprendre et de construire ensemble une forme de théâtre, de musique. Tout au long de ce voyage, les témoignages des personnes rencontrées sur la route et les expériences vécues lors des échanges seront recueillis au sein d’un journal de bord. Celui-ci, suite logique du premier réalisé au Maroc, témoignera des rencontres avec des univers multiples.

Le conte constitue le support privilégié de l’échange souhaité avec différentes populations. En effet, le premier travail sera le recueil d’une parole. Qu’elle soit basée sur l’oralité ou la musique, l’échange pourrait aboutir à des représentations mises en scène et en musique à partir des témoignages recueillis. Il s’agit d’abord d’écouter avant de proposer un nouveau regard. Ce nouveau point de vue servira de point de départ au dialogue, à l’échange. Notre souhait est de baser ces rencontres sous le signe de la réciprocité.

La matière première sera le texte Bernard Marie Koltès "Prologue". En traitant le texte à la croisée des chemins entre le conteur arabe et l’improvisation poétique et rythmique de la Beat Generation. Lors du voyage, des journées de travail seront proposées à des metteurs en scène, chorégraphes, musiciens des pays d’accueil chacun proposant sa lecture du texte au regard de sa culture. Des stages avec les comédiens des conservatoires seront proposés par le musicien et le conteur sur le thème du rythme et de l’oralité.

La présentation du texte ainsi travaillé aura lieu dans les bars, les foyers d’accueil et autres lieux de rassemblement des migrants, base sur laquelle des discussions pourront avoir lieu.

Les traces de ces différentes expériences seront "enregistrées" à l’aide de différents supports et ce pour faire varier les points de vue (écriture, photos, films audiovisuels, enregistrements sonores, dessins…) et pouvoir les faire partager par la suite.

Le temps de l’échange : partisan d’un théâtre citoyen, d’un théâtre "politique", les Faiseurs de Pluie souhaitent agir sur la société et susciter la réflexion au delà de la simple représentation théâtrale. C’est pourquoi ce type d’expérience servira ensuite de support de travail et d’échange.

Persuadé que ce que l’on nomme l’intégration passe par la reconnaissance de la culture d’origine de chacun nous voudrions par un travail sur l’univers du conteur, trop souvent limité à l’enfance, témoigner de la richesse d’une culture orale.

Que se soit avec des associations travaillant dans différents domaines (CIDIM, CEFISEM, AIL, GRAIF, INFOROOTS, AGAM…) ou avec d’autres artistes désireux de partager cette expérience, le but sera de mettre en valeur différentes cultures. Par un travail sur l’oralité et la musique, il s’agira de poursuivre ce voyage en France à travers les personnes dont les valeurs, la culture, ont des origines transfrontalières.

Il est également envisagé de créer un véritable échange avec certaines villes du Maghreb afin que des artistes puissent venir en France proposer leur travail. Il s’agira de créer une sorte de jumelage où les artistes français pourraient se produire en Afrique et inversement. Des contacts ont déjà était pris lors du voyage au Maroc entre autres avec Brahim Hanaï, metteur en scène à Marrakech. Le résultat de ces rencontres sera présenté, sous la forme d’un spectacle multimédia inspiré de Bob Wilson, pour qu’il soit accessible au plus grand nombre de personnes au-delà des frontières de la langue.

Ce voyage donnera lieu à une nouvelle création en décembre 2003. Le spectacle multimédia privilégiant le son et l’image, inspiré de Bob Wilson pour qu’il soit accessible au plus grand nombre de personnes au-delà des frontières de la langue et pour une diffusion internationale, aura comme base, les témoignages des rencontres faits tout au long du parcours.


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

© Syméon Fieulaine - 9.0 Ko

© Syméon Fieulaine

Dans le bagage des migrants il y a souvent pas grand-chose, quelques habits parfois des sous ou une lettre pour quelqu’un là-bas, mais surtout, il y a la mémoire cette chose invisible qui nous rappelle qui nous sommes et où nous avons été. Notre but est d’utiliser le théâtre comme prise de contact. Arriver en offrant un espace ludique et de réflexion pour ne pas être de simples observateurs d’un état de fait, mais acteurs de ce parcours qui va du sud au nord, pour témoigner de l’intérêt d’aller à la rencontre de l’Autre. Le théâtre est oralité, les textes choisis montrent la richesse de chaque culture, du pouvoir dynamique et créatif de la différence, la musique permet de rendre le langage plus accessible pour un public guère habitué aux salles de théâtre. Nous voulons témoigner d’une histoire ; il ne s’agit pas d’exacerber un chauvinisme ou un intégrisme, mais nous ne pouvons pas être citoyen à part entière si nous ignorons nos origines. C’est de l’ignorance que naît l’obscurantisme.

Le projet "Exodes" se situe dans la continuité des activités menées par Les Faiseurs de Pluie depuis plus de deux ans. Il nous paraît donc essentiel de parler du fil conducteur qui fût le notre avant d’exposer le travail proposé sur le thème "Identités, Parcours & Mémoire".

L’Afrique fascine ; rien qu’en évoquant son nom on voit déjà apparaître des images plus ou moins précises : une oasis, un lion, le rythme d’un tambour, un sourire…. N’étant pas africains, notre point de vue vient plutôt de l’Europe que de l’Afrique, et au-delà des paysages et des stéréotypes que nous reste-t-il ? La vision de l’Afrique par les européens : quelle chose fascinante ! Il s’agit souvent de prêter à d’autres ce qu’on se refuse à soi-même.

Le projet des Faiseurs de Pluie vient d’un désir créé par les souvenirs de ces voyages fait par Leiris, Griaule, Monfreid, Rimbaud, Delacroix et plus récemment Burroughs, Bowles et autres Rolling stones…
Sur cette terre mille fois rêvée, aimée, pillée, la compagnie les Faiseurs de Pluie aimerait créer un endroit de partage, une mission à l’image de celle de Griaule mais en sens inverse.
Témoigner à un peuple, à une nation la reconnaissance vis-à-vis de chose que nous avons appris et apprenons encore grâce à elle, même si la vérité semble vouloir être montrée de ce côté de l’hémisphère.

Une parole a été écrite parce qu’elle semblait nécessaire. Elle l’est pour nous, et ceci semble suffisant pour le faire savoir à ceux qui nous l’ont offerte, bien souvent malgré eux ou du moins sans le savoir.


L'AGENDA

* août - septembre – octobre 2003 : Voyage
Le journal de bord du voyage est en ligne, mis à jour par Syméon Fieulaine par emails interposés avec l'envoi de textes et d'images numériques :
http://lesfaiseursdepluie.com
* novembre 2003 : Retour/Création
* décembre 2003 : Présentation du travail fait lors du projet "Exodes"
* 20 avril 2007 à 20h : Projection "d'Exodes, sur les pas des migrants"
au Polygone Etoilé - 1 Rue François Massabo 13002 Marseille
http://www.polygone-etoile.com/actualite1.html
* 24 avril 2007 à 20h30 : Projection "d'Exodes, sur les pas des migrants"
au Daki Ling - 45A Rue d'Aubagne 13001 Marseille


LA FICHE TECHNIQUE

Projet en cours.


LES CONTACTS ET LES MENTIONS DE COPYRIGHT

Compagnie Les Faiseurs de Pluie
La Pilotine
118 Avenue Roger Salengro
13003 Marseille
T./F. 04 91 50 17 38
Communication et relations presse
Katell Ano : 06 30 64 12 94
Metteur en scène
Syméon Fieulaine : 06 75 09 33 92/04 91 42 72 94
symeon.fieulaine.mac@mac.com
www.lesfaiseursdepluie.com
http://web.mac.com/symeon.fieulaine.mac
lesfaiseursdepluie@wanadoo.fr


Vie et oeuvre du chanteur algérien Slimane Azem
Ciel sans passeport
Les non-nommés de l'Histoire
Passants
Une mémoire comorienne
La bande des arènes
Exodes
Paroles de chibani(a)s
Alger, Oran, Paris
Poussières d'Empires

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales