Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Premières fois... Parois d'Héliotropes - 6.5 Ko

Projets 2004

GALERIE ATHANOR - Marseille [ Arts plastiques ]

Premières fois... Parois d'Héliotropes

L'AUTEUR

Chantal VIROULAUD
Née le 29 04 1968 à Bergerac, vit et travaille à Marseille.

La première fois qu’on m’a menti…
"Ma chienne «Mourita» venait me chercher tous les jours au train de 17h quand je revenais de l’école..
Un jour, elle est pas venue
Je l ai cherchée partout j’avais 7 ans
J’étais perdue
Surtout que ma grande sœur ne savait rien
Même pas les parents
Je marche dans tous les recoins du jardin
Je l’appelle même avant de manger… deux jours durant
Soudain je sens la terre fraiche à mes pieds
Je cherche des vieux clous et avec deux morceaux de bois
Je fais une croix que je plante silencieuxsement…
La première fois qu’on m’a menti j ai compris la mort.
Guida Bastos



L'OEUVRE

"Parois d'histoires... c'était la première fois..."
La première fois est un pas en avant, elle est l'initiation vers ailleurs quel qu'il soit...

1988 - 2ème année aux Beaux-Arts de Bordeaux. La frontière Maroco-Algérienne est ouverte, j’achète un billet de train pour l'Algérie via l'Espagne et le Maroc. Pour la première fois, je vais rencontrer le pays de ma mère, mes tantes et mes cousins et mes cousines, tous germains...
C'est dans la cour centrale, chez ma tante Khedidja, qu'un soir des sarouels à fleurs lavés, relavés, délavés sont étalés sur un tapis posé sur la dalle de béton. Il y a avec : deux nattes oranges ses cheveux blancs teint au henné... coupées il y a trois mois, avant de la mettre en terre... ma grand-mère.

Histoire à raconter sous toutes les coutures, vêtement à sublimer, à coudre, découdre, couper, tailler, retailler, à la juste mesure...
Faire du neuf avec du vieux, simple principe de vie.
Le nombre des années permet d’avoir en mémoire beaucoup de souvenirs, et les plus heureux ou difficiles sont ceux qui malgré le temps persistent en vain à nous faire dire: je m’en souviens comme si c’était hier.
Vêtement comme un morceau d’histoires, un lien.

Fabrique d'univers pièces, maison, robes, à cloison multiples, vêtement symbole avec cette matière propre à tous au-dessus de la peau, le tissu : étoffe de héros, peau de chagrin, parade et contre-parade.
Faire se souvenir de ce qui nous renseigne, nous éloigne et faire ressurgir ce qui nous rapproche au fil de la richesse humaine.
Amener à se faire rencontrer au cours de l'exposition la différence, mettre en exergue ce qui est perçu pour être de la différence à sens unique.
Ouvrir le dialogue autour des apparences sur les expériences :
"c'était la première fois que..." c'est rencontrer le public autour de l'échange, parler de soi, rapprocher les expériences avec ce dénominateur commun : la vie.
Consigner par enregistrement les témoignages de première fois des visiteurs de tout horizon pour les restituer par écrit.

Le travail de création se situe autour de 7 robes de cérémonies, symbolisation de l'absence, donner corps à la perte, robe de mémoire, qui désincarnée nous rappelle le corps en mouvement, la trace de l'existant.


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

En 2002, Francis ROMANETTI relatait l’exposition "Biz(z)are et parler de la série Aube..." d’épitoge à chasuble, de djellaba à hayek. Elle décline des fragments de tissus aux motifs géométriques qui attestent de son attachement à relier les hommes par ce qui à la fois les ditingues et les désigne : les étoffes et les vétements.

Il en surgit une analogie des tracés qui transcende les spécificités religieuses chrétiennes ou islamistes, dans une topographie non intégriste et douce du sacré.
La reconnaissance de l’autre, de celui qui est en exil, c’est d’accepter son expatriement mais aussi d’intégrer qu’il soit dans la perte, mais la perte sans rédemption.

Ainsi, le Tapis aux allumettes exalte les possibles à se soulager des meurtrissures de l’émigration; ici,le tissu tout à la fois peau, corps et âme en finit avec sa destinée ornementale.
Il devient ex-voto et convoque la protection de génies tutélaires et familiers; cartes à jouer, oiseaux, amulettes le consacrent à cette divinité improbable mais centrale : la chance..."

En Octobre 2003, Gabriela LEHMANN, dans l’Est Républicain pour l’exposition Racines, à la mode, à la mode, citait: « Ce travail est une dédicace à tous ceux qui ne peuvent pas aller se recueillir sur la tombe de leurs ancêtres », un hommage au labeur de la femme algérienne et aussi, un cri du coeur contre l’oubli, la précarité et l’exclusion.

--

Ethnicité, intégration, crise urbaine, fracture sociale, société de séparartion.
Le concept d'éthnicité désigne certaines croyances sociales : c'est le fait de croire que d'autres sont par origine différents et inférieurs.
Je me souviens ce été Cours Estienne d'Orves d'un buffet en plein air, d'un ensemble assemblé aux couleurs unis : gris, brun, beige, noir et d'une femme d'origine tzigane qui faisait tache tant elle portait d'imprimés, pourtant elle était d'une transparence, d'une insignifiance.

Est-on de même étoffe et nous introduirons-nous de la même façon dans la société, serons-nous d'une robe semblable, rien qu' au tout début ?
Etoffes bigarrées aux multiples raccords, déchirures et coutures ou coupon uni flattant déjà l'oeil ?
L'entreprise est-elle la même ?
Dans lequel je vais me tailler un costume ?


L'AGENDA

Couverture du catalogue de l'exposition - 9.2 Ko

Couverture du catalogue de l'exposition

Ensembles des travaux réunissant la thématique Identités, Parcours, Mémoire depuis 1993 :

* 1993 :
En partenariat avec l’A.R.E.A.T, interwievs sur les différents lieux de vie de la population Tzigane en PACA réunis en 10 Heures d’ emissions radiophonique Vagabondage pour Radio Utopie

* 1997-1999 :
Travail avec le groupe d’alphabétisation du centre social Baussenque

* 1999 :
Travail d’enregistrement à l’occasion du mouvement des sans papier "Ballade Marseillaise"

* 2000 :
Exposition au théâtre de la Minoterie "Plus que la gloire de mon pére, près du château : le gourbi de ma mère"

* 2002 :
Exposition Galerie Artena "Bizarre"

* 2003 :
"identités parcours mémoire" Galerie Artena

* 2003 :
Réalisation de portraits photos dans le cadre du catalogue "Au coeur de notre vie / 30 ans du Conseil Règional"

* 2003 :
Exposition MJC du Haut du Liévre, Racines à la mode, à la mode, Nancy, année de l’Algérie

* 2003 :
Exposition du travail d’atelier avec les scolaires ARRIMAGE, Nancy
Devant le Cédre Bleu c’est la promenade des Anglais.

* 2004 :
Travail de pratique artistique maison d’arrêt des hommes des Baumettes
Histoires d’artistes, histoires communes

* 2005 :
Travail de pratique artistique maison d’arrêt des femmes des Baumettes

* 2004 à 2005 :
Consignation de souvenirs sous le titre la première fois...
Réalisation du travail d’installation

* 16 septembre au 14 octobre 2005 :
Exposition, travail d’installation Galerie ATHANOR, édition d’un catalogue.
Vernissage : vendredi 16 septembre 2005.
Le catalogue est disponible auprès de Chantal Viroulaud (cf. Contacts), à la Librairie Païdos (54 cours julien 13006 Marseille - 04 91 48 31 00) et à la Librairie de la Vieille Charité ( 2 rue Charité 13002 Marseille).

* Bibliographie :
Catalogue :
. Un atelier d’écriture Emmanuel HOCQUARD, Olivier CADIOT Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux 1990
. Midi Pile 49° Salon d’Art Contemporain de Montrouge 1997
. Biennale des Créatrices des deux Mers Thessalonique 1997
. Château de Serviéres 1998

Acquisitions
.Fond communal de la ville de Marseille 2002
.Collections privées


LES CONTACTS

Structure porteuse :
Galerie Athanor
5 rue Taulière
13001 Marseille
T. 04 91 33 35 73

Artiste-plasticienne :
Chantal Viroulaud
ch.viroulaud@wanadoo.fr


Mémoire de quartier, histoires d’habitants
D'un seuil à l'autre [Perspective sur une chambre avec ses habitants]
6 enfances
Premières fois... Parois d'Héliotropes
Hip Hop Social Club
Talet el ghorba
Déliés, une descendance algérienne
La mort d'une voiture
Echappées d'être(s)
Avec l'expression de ma Kabylie distinguée

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales