Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Hip Hop Social Club - 6.0 Ko

Projets 2004

HISTOIRES DE VIES - Mane(04)/Manosque [ Audiovisuel ]

Hip Hop Social Club

L'AUTEUR

© Histoires de Vies - le groupe HH SYNDIKAT - 19 Ko

© Histoires de Vies - le groupe HH SYNDIKAT

L'association Histoires de Vies, créée en 1993, soutient et diffuse les initiatives d'échanges culturels ou artistiques qui concernent plus particulièrement les artistes des banlieues et les jeunes issus de l'immigration.

L'auteur :
Lauréat du Prix Léonard de Vinci en 1991, Joseph Marando a réalisé un projet de quête identitaire sur ses origines maternelles au Maroc, depuis, il accumule des images conjointement à l'écriture de cahiers de voyage. Un album est en voie de finalisation sur cette histoire personnelle qui s'intitule "Maroc ordinaire". Parallèlement, il mène un travail autour de l'immigration et des questions identitaires.

Réalisateur de ce film "Hip Hop Social club", Joseph Marando, dans un souci de préoccupation sociale a toujours privilégié le domaine de la photographie orientée autour du reportage d'auteur. Depuis peu, il réalise des films documentaires vidéo.

L'équipe :
Monteur : Yann MAGNAN
Ingénieur son : Rafick AFFEGEE
Les "acteurs" du film : Groupe HH SYNDIKAT :
Djamel BENRAMDANE - AFRIKA DIAM'S,
Pablo D'HAESELEER - PABLO,
Abderahim ELOUAZIZY - 2 VINCI,
Hocine ERREDIR - L'FIASKO,
Alexis LOUIS-RUDLOFF - M6L,
Elvis MOLLET - PSYKO,
Yassine SOUICI - DJ YASS,
Mohammed WAFIK - MOMO.


L'OEUVRE

"HIP HOP SOCIAL CLUB" Film documentaire de 52 minutes.
Cette histoire s'inscrit avant tout, pour l'auteur, Joseph Marando, dans la suite de son histoire et sa mémoire personnelle car il est issu du même milieu.
Cette musique Hip Hop, est devenue une nécessité pour ces jeunes et les aide à trouver et à revendiquer une place originale dans notre société tout en intégrant les réminiscences de leurs racines et les sources de leurs identités.
HH Syndikat. (H H comme Hip Hop) est un jeune groupe prometteur qui enregistre actuellement un album, ils viennent de franchir une étape essentielle et plus sérieuse dans leur pratique artistique musicale. Ils se trouvent aujourd'hui dans un entre-deux capital, tous ont en commun ce rêve : devenir des professionnels de la scène. C'est pour nous l'occasion de saisir l'opportunité de l’audience portée par la dynamique de ce groupe à travers son public pour aller dans les coulisses de la jeunesse.

Ce film témoignera de toute la gestation d'une création musicale : l'écriture des textes de leurs chansons, l'écriture musicale, les confrontations des individualités pour la réalisation de leur projet d'expression collective sous la forme d'un disque et de concerts qui vont suivre. Ce film rend compte aussi de la difficile réalité économique de la vente de leur disque. Les cheminements de ces personnalités vont dévoiler leur profondeur, leur révolte parfois même leurs douleurs et vont nous familiariser avec un monde étonnant.

Ces jeunes artistes sont à reconnaître dans leur engagement citoyen. Ils ont généreusement écrit et créé, pour des partenaires institutionnels un disque au profit de la lutte contre le Sida "Zone Rouge" qu'ils diffusent gratuitement avec des préservatifs pour inciter les jeunes à la vigilance et à la prudence pour combattre ce fléau. Ils mettent à disposition leur notoriété balbutiante en distribuant eux-mêmes leur CD à la sortie des lycées, dans les lieux fréquentés par les jeunes, pendant les concerts de HH Syndikat.

En dehors des qualités de chaque membre et avec tous les handicaps d'une population issue de milieux défavorisés, le groupe HH Syndikat n'a pu émerger que grâce à l'ampleur et l'engagement du travail social de proximité en amont et par une démarche culturelle volontaire sur du long terme avec les outils de la prévention spécialisée de l'ADSEA 04 et la pertinence du Café-Provisoire de la MJC de la ville de Manosque. Ces jeunes ont toujours été accompagnés dans un souci permanent de partenariat pour leur donner une force d'autonomie et d'autogestion.

On pourra découvrir à travers ce film documentaire la passion partagée et le talent de ces jeunes qui ont canalisé toutes leurs énergies dans l'aboutissement de cet album. Des interviews sur leurs histoires de vies rythmeront le processus de construction de ce film.

Notre volonté est de faire également un film documentaire intergénérationnel. Nous voulons intégrer des rencontres et des entretiens avec les parents. Joseph Marando travaille depuis plusieurs années autour de l'immigration en zone rurale dans la région de Manosque, il connaît la plupart des parents qui pourront eux-mêmes exprimer leur parcours depuis le pays d'origine. L'immigré de la première génération est de fait confronté à une conception de l'existence qui n'est plus celle d'avant son départ du pays d'origine. Nous pourrons constater l'amplitude de la différence culturelle avec leurs enfants qui se reconnaissent aujourd'hui dans une forme originale d'expression qu'est le langage et la revendication des rappeurs à travers le Hip Hop. C'est pour cela qu'il nous semble opportun d'intégrer dans ce film quelques interventions de parents, qu'ils soient issus de l'immigration ou non. Ce qui nous interpelle par ailleurs dans ce groupe de jeunes musiciens, c'est la tentative de rapprochement vers la culture originelle de certains membres, que l'on perçoit par exemple dans "Afrika" extrait de leur dernier album en cours de finalisation.


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

Par des interviews qui leur donneront la possibilité de prise de parole nous allons mettre l'accent sur le parcours et la mémoire de cette jeunesse, issus de quartiers difficiles, qui réussissent à affirmer leur identité par le biais et l'appropriation d'une passion commune.
Les interviews seront élargies à d'autres jeunes qui évoqueront leur point de vue sur HH Syndikat, comme un effet de miroir.

Interviendront aussi les professionnels de la culture, comme les animateurs des ateliers MAO et du café provisoire de la MJC de Manosque, ainsi que les intervenants sociaux tels que les éducateurs de rue de l'ADSEA. Notons biens que ces acteurs accompagnent depuis le début le cheminement de ces jeunes.

Les parents, comme on peut l'imaginer, affirmeront peut-être un certain décalage vis-à-vis de leurs enfants, nous tenons beaucoup à leur donner de l'espace dans ce film et nous serons attentifs à la manière dont ils se raconteront.

Ces processus de revendications et de constructions identitaires dans leur évolution personnelle (tant à travers leur musique que dans leur vie quotidienne) nous semble intéressants à souligner et à vouloir intégrer dans notre mémoire collective comme un jalon posé pour l'avenir.


L'AGENDA

• février 2003 : début du tournage à Manosque, pour des raisons impératives de dates (le groupe a enregistré son disque).

octobre/novembre 2004 : 2ème partie du tournage, enquêtes et interviews

mars 2005 : des contacts sont déjà pris pour montrer le film aux prochaines Rencontres Vidéo de Casablanca avec un concert du groupe.

novembre 2005 : programmation pour la Semaine de la Musique Actuelle, SMAC, de la MJC de Manosque, avec la restitution du travail par l'édition de 1000 exemplaires d'un DVD de 52 minutes.

Vendredi 14 mars 2008 à 18h30 : Dans le cadre du Rendez-Vous de l’Education Populaire, projection et discussion autour du film "Hip-hop Social Club", à la MJC Martigues - Maison des Jeunes et de la Culture - Boulevard Emile Zola - 13500 Martigues - T. 04 42 07 05 36 www.mjc-martigues.com

Samedi 13 Décembre 2008 à 15h : Projection-débat dans le cadre du cycle "Musiques, Images et Paroles", organisé par l'association "Images et Paroles Engagées" dans le village de Saint-André à l'Estaque avec la participation du Centre de Ressources de Vidéos de Quartiers, la Bibliothèque Municipale de Saint-André, la Maison Municipale d'Arrondissement de Saint-André, la Ligue de l'Enseignement 13, le Collectif des Médias Solidaires.
> Bibliothèque Municipale de Saint-André > 6 Boulevard Salducci 13016 Marseille
> Entrée libre / Pot de bienvenue
> Un débat en présence du réalisateur Joseph MARANDO et des membres du groupe HH Syndicat (sous réserve)
> Contact : Images et Paroles Engagées > 04 91 79 32 94 > www.ipeprod.org


 

LA FICHE TECHNIQUE

* Porteur du projet "Hip hop, social club" : Association Histoires de Vies
* Auteur du projet : Joseph Marando
* Montage : Yann Magnan (diplômé de l'école supérieure des Beaux-Arts de Genève.
* Son : Rafick Affegee (un soin particulier est apporté sur la bande-son)
* Film vidéo documentaire de 52 minutes : Tourné en format DV Cam. Caméra Sony PD 150. Micros Senneiser.
* Format de diffusion : Édition et diffusion de 1 000 DVD. Projection tout format vidéo, circuit et salles à déterminer.


LES CONTACTS

Association Histoires de Vies
Philippe Raddi (Président)
Chemin de Font Reynière
Les Escagnettes
04300 Mane
T. 06 64 39 38 03 (Joseph Marando)
© Histoires de Vies /Joseph Marando (auteur)


Mémoire de quartier, histoires d’habitants
D'un seuil à l'autre [Perspective sur une chambre avec ses habitants]
6 enfances
Premières fois... Parois d'Héliotropes
Hip Hop Social Club
Talet el ghorba
Déliés, une descendance algérienne
La mort d'une voiture
Echappées d'être(s)
Avec l'expression de ma Kabylie distinguée

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales