Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Immigration comorienne : une mémoire sonore - 4.7 Ko

Projets 2006

AICOL - Marseille [ Edition ]

Immigration comorienne : une mémoire sonore

L'AUTEUR

Mbouss, journaliste est celui qui a "démocratisé" les émissions radiophoniques consacrées à la communauté comorienne des Bouches-du-Rhône. En effet, alors que ces émissions étaient uniquement composées de débats politiques et de décicaces de chansons, Mbouss a repris les rênes pour imposer une autre grille : culture à travers le conte, le théâtre, es épopées comoriennes...
Rentré provisoirement aux Comores, il va s'occuper à la mise en place de Multimediakom, radio devenue numéro 1 dans le paysage radiophonique comorien. Il présentera les informations à la radio nationale avant de revenir à Marseille. Il détient, avec son ami Mondy, le premier animateur  de radio comorien, les plus grandes archives radiophoniques des Comoriens à Marseille.

M'ZE Ibrahim est une figure connue de la communauté comorienne et du milieu associatif. Il est le fondateur de la radio Multimediakom aux Comores. Après avoir travaillé pendant trois ans dans la communication, il rejoint l'équipe de la Fecom (Fédération Comorienne pour l'intégration et l'insertion), et sera le directeur de cette structure associative pendant 8 ans.


L'OEUVRE

Le projet consiste à rencontrer des hommes et des femmes appartenant à toutes les générations comoriennes de France pour qu'ils retracent leurs itinéraires migratoires.
Pour ceux qui sont nés ici, nous leur demanderons de nous parler de leurs parents, de leur propre enfance, du rapport qu'ils ont avec le pays d'origine...
Certains comoriens sont retournés au pays. Ils seront interviewés afin de nous parler de cette boucle Comores-France-Comores.

Ces entretiens formeront un coffret de CD bilingue français-comorien composé comme suit :
- 1er volume : Les raisons du départ.
- 2ème volume : Installation en France.
- 3ème volume : De la solitude au regroupement ou fondement familial.
- 4ème volume : Jeunesse comorienne de France ou française des Comores ?
- 5ème volume : Retour ou installation définitive ?


Outre les entretiens qui seront fixés sur ces supports, nous y trouverons des archives d'émissions comoriennes à Marseille remontant d'une trentaine d'année, des bruitages évoquant le quotidien des familles, des bribes de musiques...

Ensuite, ils feront l'objet d'émissions radiophonique aussi bien en France qu'aux Comores ou dans le reste du monde où il existe une communauté comorienne.


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

Ce projet se fixe plusieurs objectifs dont le principal est de permettre aux Comoriens de France de s'approprier leur propre mémoire migratoire afin de mieux la partager ave le plus grand nombre. En effet, il ne s'agit en aucun cas de "ghettoïser" une mémoire ou une identité, mais de l'ancrer dans une dynamique d'altérité.

Quand nous demandions à nos interlocuteurs s'ils avaient déjà lu un livre ou un article traitant de l'immigration comorienne, la plupart nous répondait : "non". Or, il commence à exister quelques ouvrages et documentaires (même si certains sont parsemés d'erreurs et parfois de clichés affligeants) qui traitent de la diaspora comorienne.

Dans une communauté où le taux d'illetrisme est élevé dans la première génération, où la nouvelle génération ne va pas forcément vers le livre (ou; si c'est le cas, il est rare que cela soit vers une question sur le pays d'origine), il nous paraît important de démystifier cette mémoire en la fixant sur un autre support et en la véhiculant par un autre canal d'information : la CD et la radio.

La première génération comprend-elle où veut aller la deuxième génération ?
Et la deuxième génération comprend-elle d'où vient la première ?

Partant de l'adage : "Si tu ne sais pas où tu vas, arrete-toi, assis-toi et regarde d'où tu viens. Tu sauras où tu vas", nous avons jugé nécessaire de nous intéresser à la deuxième question. En effet, en écoutant les uns les autres, nous avons pris conscience combien un tel projet peut contribuer à la construction identitaire de toute une génération en mal de reconnaissance.

Oui, ces nouvelles générations, que connaissent-elles de leur histoire, de leur mémoire... du parcours migratoire, semés de douleurs et de joie, de leurs parents et grands-parents ?


L'AGENDA

• 2007 : entretiens.
• 2008 : conception du coffret.
• Février 2009 : diffusion.


LES CONTACTS

AICOL
Association pour l'insertion par la communication et les loisirs.
5 Escalier de la Plaine Granger
13015 Marseille
T. 04 91 91 87 74
aicol@voila.fr
mze_ibrahim@yahoo.fr


Immigration comorienne : une mémoire sonore
Le hammam dévoilé
SER e ESTAR : Mémoires lusophones 2008
Sacs et Ressacs
Comores Zanzibar
Mémoire Mienne
Chroniques migrantes
Boras ou berceuses comoriennes
Médée Vertiges
Mémoires d'images, empreintes magiciennes, écritures figurées

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales