Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Mémoire Mienne - 5.1 Ko

Projets 2006

OUTILS-THEATRE - Marseille [ Edition - Théâtre ]

Mémoire Mienne

L'AUTEUR

L'ASSOCIATION OUTILS-THÉÂTRE a pour objectifs :
- d'utiliser les outils du théâtre pour travailler sur Soi,
- de réveiller la confiance, inciter la découverte et l'affirmation de Soi, développer ses capacités,favoriser l'autonomie et la socialisation, prendre conscience et améliorer son pouvoir d'écoute et sa concentration.
- d'utiliser les techniques de narration et les moyens audiovisuels pour "raconter et se raconter", raconter son inventivité, sa singularité, sa sensibilité, ses émotions, ses sentiments, ses idées, en d'autres termes, aller à la rencontre de Soi en laissant libre court à sa créativité et à son imaginaire.

Malika BIRECHE, après avoir fait ses classes au Conservatoire d'Art Dramatique de Marseille (1988/1989) et à l'Ecole du Centre Dramatique National de Saint-Etienne (1990-1992), elle est la co-fondatrice de la compagnie théâtrale "Anonyme" à Saint-Etienne en 1994.
Comédienne professionnelle, elle a joué dans de nombreuses pièces de théâtre tant dans le répertoire classique que dans le répertoire contemporain, aussi bien en France qu'à l'étranger (Suisse, Liban...). Elle a aussi joué des rôles pour le cinéma.
Elle est également auteur d'une pièce de théâtre "Miroir Aveugle" dont elle a été une des interprètes lors de sa création au Théâtre de la Minoterie à Marseille en octobre 2002.
Depuis 2005, elle travaille sur divers projets culturels dans le 15ème arrondissement de Marseille.


L'OEUVRE

© Outils-Théâtre - 10.0 Ko

© Outils-Théâtre

Mémoire Mienne est un projet personnel pour Malika BIRECHE qui aboutira à un ouvrage sous forme de roman retraçant l'itinéraire migratoire de la famille BIRECHE. À travers des rencontres en France et en Algérie, à la quête de l'histoire de sa famille, de sa propre histoire.
Une partie des entretiens de cet ouvrage sera adaptée au théâtre.

Depuis des milliers d'années, Français et Algériens se côtoient.
La France, l'Algérie sont comme deux soeurs qui essaient de se parler, de communiquer.
Des milliers d'années que cette conversation essaie de se faire, milliers d'années que celle-ci s'interrompt, reprend puis semble se suspendre.
Une conversation décousue. Un long sentier abrupt.


"Je suis née en France.
Mes parents sont Algériens. Ils sont nés tous les deux en Algérie.
Je ne connais pas l'Algérie.
Mon coeur est algérien.

J'ai grandi en France.
J'ai grandi près d'un père silencieux.

J'ai opté pour un métier de coeur : Comédienne.
Durant 17 ans, j'ai oeuvré à faire ce métier-là avec une passion qui me dévorait.

J'ai opté pour le théâtre.
Pourquoi le théâtre ?
Pour la scène.
Elle est pour moi l'un des plus bel endroit où des hommes et des femmes peuvent s'exprimer librement :
Prendre la parole. La saisir et dire avec ses yeux, ses mains, sa bouche, sa mâchoire, sa peau, sa lumière. Dire avec son corps. Avec son image. Composer à partir de soi et transmettre à un large public. Essayer de toucher leurs cordes sensibles.
Raconter des Vies d'hommes et de femmes par le biais du théâtre.
Spectacles qui permettent de dire des choses sensibles et/ou terribles.
Sur scène, sous pleins feux, raconter, dire des histoires oubliées, comme un filet jeté à la mer.

Il existe un lieu où tout est possible :
Un espace nu, vierge où un homme dénommé acteur va incarner un autre.
Il racontera avec son corps, sa sensibilité, l'histoire de cet autre homme.
Il mettra sa conviction au service de cette histoire qui ne pourrait être entendu autrement dans le monde ordinaire.
J'ai eu l'opportunité de travailler avec des metteurs en scène d'une grande notoriété.
J'ai aimé et j'aime la scène car nulle part ailleurs, je n'ai pu trouver cette possibilité de dire, de raconter et se raconter. Bref, cette ouverture.

Je suis fille d'Algériens.
Je ne connais pas l'histoire des miens.
Je ne veux plus demeurer dans l'obscurité.

Mon projet est de mettre à jour, en lumière, l'histoire de mon père, de ma mère.
De les écouter, d'écrire et de raconter"
.
Malika BIRECHE.


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

Il s'agit de partir d'une mémoire individuelle, personnelle à l'histoire d'une famille pour la partager afin qu'elle devienne une mémoire collective permettant à d'autres familles de "se reconnaître" à travers elle.

Plus largement, les objectifs sont :

- de préserver la mémoire de l'immigration maghrébine à travers l'itinéraire d'une famille algérienne,

- de permettre aux générations nées en France, de mieux comprendre les raisons du départ des aînés et les sensibiliser à l'importance de l'identité d'origine.


L'AGENDA

- 2007 : rencontres, enregistrements, retranscription en France.
- 2008 : rencontres, enregistrements, retranscription en Algérie.


LES CONTACTS

OUTILS-THEATRE
Cité des Associations
93 La Canebière B.P. 252
13001 Marseille
outilstheatre@free.fr
Malika BIRECHE 06 18 75 55 75


Immigration comorienne : une mémoire sonore
Le hammam dévoilé
SER e ESTAR : Mémoires lusophones 2008
Sacs et Ressacs
Comores Zanzibar
Mémoire Mienne
Chroniques migrantes
Boras ou berceuses comoriennes
Médée Vertiges
Mémoires d'images, empreintes magiciennes, écritures figurées

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales