Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Route Impériale n°8, Arenc, mémoires et devenir - 5.6 Ko

Projets 2007

LE MUR DU SON SPECTACLE - Marseille [ Edition - Audiovisuel ]

Route Impériale n°8, Arenc, mémoires et devenir

L'AUTEUR

© Mili Ziad - 15 Ko

© Mili Ziad

> L'ASSOCIATION LE MUR DU SON SPECTACLE

Créée en 1987, l’association LE MUR DU SON SPECTACLE explore les cultures du monde par le biais de leurs déclinaisons issues des flux migratoires : les cultures des diasporas installées dans notre région.
Pour nous la musique est un formidable moyen de découvrir les mondes, les hommes et les femmes derrière les musiques.

Nos actions visent donc à faire connaître la culture des différentes diasporas installées dans notre pays et les enjeux économiques, sociaux et politiques dans lesquels elles évoluent. Leurs objectifs communs sont :
- Faire connaître et valoriser les cultures des diasporas présentes dans notre pays, sans distinction d’origine géographique ni d’origine temporelle.
- Permettre ainsi une meilleure connaissance d’autrui, un rapprochement de familles d’origine différente et briser peu à peu les réflexes "communautaristes".
- Conserver et transmettre la mémoire de ces cultures comme un bien commun à l’ensemble des habitants de ce pays quelle que soit leur origine.
- Donner à des personnes, la possibilité de s’exprimer et de devenir acteurs de leur propre histoire, via des activités de création artistique et des débats : ateliers d’écritures, création de spectacle théâtral, création d’une fanfare, reportage photographique...

> LES ARTISTES ET INTERVENANTS


• SITe, Sud Images Territoires (François LANDRIOT & Philippe PIRON)

- François LANDRIOT : "Un travail important d’investigation avec les acteurs locaux sera mené en amont du projet, pour rencontrer cette population (émigrés installés dans le quartier) leur expliquer ma démarche, le contenu de mon travail et sa finalité, afin de trouver panel représentatif de la population de l’avenue Roger Salengro. Se référant à la topographie d’Arenc et à son histoire nous parlerons de leurs habitudes dans l’utilisation des lieux, leurs rapports avec les autres habitants (voisinage) et leur appréhension des changements actuels à venir de ce quartier".

- Philippe PIRON : "Les photographies seront réalisées à partir de deux sources : des documents d’archives (cartes et plans, photographies) et les lieux des portraits-entretien.
Avec une approche documentaire et architecturale, je travaillerais sur les bâtiments successivement construit sur cette avenue depuis les immeubles et aménagement de la fin du 19ème siècle, les entrepôts du début du 20ème siècle, les ensembles de logements d’après guerre et des années 1970".

- SITe, Sud Images Territoires :
Créée en 1988, SITe s’installe en 1992 dans un atelier au 32 rue Estelle à Marseille. SITe Regroupe des photographes qui se proposent de "promouvoir, de favoriser et d’animer la recherche sur l’image des lieux et des territoires".
Sur des projets ponctuels, SITe s’associe à d’autres créateurs : plasticiens, compositeurs, poètes, etc ; avec des œuvres telles que "Résurgence", "…Sont les deux mamelles", "Restanques".

Le projet collectif est un contrat définissant un axe de travail autour duquel se greffent les projets individuels. L’axe de travail de SITe est le territoire.

SITe définit le territoire comme un espace structuré symboliquement par un ensemble de pratiques d’appropriations visibles. Le projet de SITe est de travailler sur cette visibilité.
Ce travail consiste à parcourir les lieux, à s’imprégner de l’espace et de ses formes. Ce travail s’effectue photographiquement.

Ces dernières années, SITe a orienté ses recherches photographiques sur l’urbain, la mutation du paysage et sa transformation par le biais de financements publics, ou de commandes. Les travaux sont diffusés en expositions et en édition.

- Quelques réalisations :
1996 : "Grand Littoral"
Mylène MALBERTI, André FORESTIER, André MÉRIAN, François LANDRIOT.
Travaux photographiques sur le chantier du Grand Littoral.
Commande du Fond Communal de la Ville de Marseille.

1999 : "Marseille, Hors Champ", ouvrage
Edité par Images En Manœuvre – Commande sur 10 friches à Marseille.

2001 : "D’un destin l’autre" ouvrage édité par Image en Manœuvre
Commande des Archives municipales sur les travaux de la SEITA
Diverses expositions des photos de l’ouvrage.

2002 : "Aux Bords de la Fin" ouvrage, photographies André MÉRIAN, texte François SEIGNEUR, aux Éditions Images en Manœuvres.

2004 : Réalisation des prises de vues "Limite(s) dans la Ville" Pascal BONNEAU, Franck POURCEL, François LANDRIOT, André MÉRIAN.


• Nora MEKMOUCHE
"Plusieurs méthodes de recueil de paroles permettront d’obtenir différentes types de témoignages :
Les ateliers réguliers vont aboutir à des paroles construites, travaillées, pensées.
Les ateliers ponctuels, à Arenc en fête par exemple, favoriseront les participations plus spontanées, et de personnes qui ne s’engageraient pas sur une démarche plus régulière
Les recueils de paroles dans la rue, à l’improviste, sont plus de l’ordre également de la parole spontanée, prise sur le vif".


• ASSOCIATION CRIS ÉCRITS
Le projet de l’association repose sur la volonté de créer un Musée de la personne où le récit de vie constitue non seulement une méthode de collecte de paroles et d’écrits mais, fondamentalement une première matière et matière première à réflexion, compréhension et création.

Depuis son existence, les activités de l’association gravitent autour de l’écriture, de la lecture et du livre et ce à travers l’animation d’atelier d’écriture, l’organisation d’exposition où “la chose écrite” est valorisée par une présentation artistique et esthétique et enfin, la publication d’ouvrages de qualité sur des problématiques sociales et culturelles à l’oeuvre.

Depuis sa création en août 2002, l’association a collaboré avec différentes structures de Marseille et sa région.

Indépendamment des ateliers d’écriture, l’association Cris écrits oeuvre pour la création d’une maison d’édition associative en publiant des ouvrages de qualité sur des thématiques actuelles. Quatre ouvrages sont actuellement en cours de réalisation, le premier "Les Elles de l’Islam bleu" est disponible depuis avril 2005. Un nouvel ouvrage intitulé "Sur le Chemin de la MadragueVille" est disponible depuis en février 2007.


L'OEUVRE

© François Landriot - Traverse Chaâteau Vert, ancien emplacement des bains de mer... - 26 Ko

© François Landriot - Traverse Chaâteau Vert, ancien emplacement des bains de mer...

En 2004, l’association LE MUR DU SON SPECTACLE dont le siège social est situé dans le quartier d’Arenc depuis 4 ans, a décidé de réunir les structures associatives, culturelles, scolaires et sociales du quartier en vue d’organiser une fête et de tenter de recréer une dynamique dans ce quartier.
La première fête d’Arenc a eu lieu les 3 et 4 Avril 2004.

Cette première expérience nous a permis de constater à quel point il était difficile d’impliquer les habitants du quartier. Se sentant délaissés dans un quartier à l’abandon, les habitants d’Arenc n’imaginent pas pouvoir être acteurs d’un changement quelconque. Surtout, ils ne conçoivent pas qu’il soit possible de redonner vie à ce quartier, de le valoriser, par une vie présente animée, ou par la reconstruction de sa mémoire pourtant riche en mouvements de populations, riche en mémoire.

Il nous a semblé essentiel de faire, parallèlement à ce travail de terrain, un travail de recherche en vue de la reconstruction de la mémoire collective du quartier.
Nous avons pour se faire, intégré à notre équipe, une jeune chercheuse en sciences sociales. Dans le cadre de son Master 2 à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales, elle a commencé un travail de recherches de octobre 2005 à juin 2006, qui a donné lieu à la rédaction d’un mémoire intitulé "Mémoires des migrations en milieu urbain : le cas d’Arenc".

Sur la base du travail réalisé en 2005/2006, nous nous sommes recentrés sur une problématique plus précise : l’avenue Salengro – anciennement dénommée "Route Impériale n°8", comme artère principale du quartier et axe à partir duquel s’organise la vie du quartier, avec l’objectif de donner une nouvelle forme à ce travail de recherche en relation plus directe avec les habitants : un travail qui sera fait avec eux, et par eux.

L’avenue Salengro condense l’histoire du quartier dans son ensemble depuis le début du 19e siècle. Elle constitue une frontière et une transition entre les activités portuaires et les quartiers d’habitations. Sur cet axe, se mêlent habitants, commerçants et artisans, sans véritable organisation ou prédominance. Il constitue une limite du périmètre de l’opération Euromediterranée qui transformera totalement ce secteur d’entrepôts et d’activités artisanales en zone résidentielle mettant ainsi fin à son histoire maritime et, peut-être, migratoire.

C'est donc dans une démarche participative que nous avons mis en place, dans un premier temps, en 2007 :

des ateliers journalisme à destination des enfants de 6 à 14 ans : réalisation d'un journal de quartier, recueil de témoignages, interviews, écriture d'articles, et initiation au reportage photographique avec un photographe.

Reportage photographique et vidéo avec l'association SITe : entretiens filmés, portraits d'habitants, vues du quartier et photographies du paysage urbain et de ses mutations.

Des ateliers d'écriture et de mémoire à l’attention de tous les habitants d’Arenc, hommes et femmes, adultes et enfants... (Association Cris et Ecrits)

En 2008, une fois ces ateliers et ces travaux réalisés, nous passerons à la phase de production artistique, qui consistera à rassembler tous les réalisations produites en 2007, et à les organiser dans une sorte de livre-objet intitulé "Route Impériale n°8". Livre qui présentera les multiples facettes du quartier d'Arenc, raconté par ses habitants, par les yeux de ses habitants, présentant la mémoire des anciens, le présent des enfants, et les espoirs de chacun, ainsi que les perspectives à venir de ce quartier.


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

© Philippe Piron - 15 Ko

© Philippe Piron

Le quartier d’Arenc a connu l’arrivée successive des populations immigrantes. Au milieu du XIXe siècle avec le développement du commerce maritime, l’ensemble de cette baie est convertie en nouveau port. La route impériale est rebaptisée avenue d’Arenc, le quartier se couvre de dépôts, docks, et vit de l’activité portuaire.
Au début du XXe siècle, ce quartier accueille de nombreux italiens venant travailler au port (dockers, journaliers…). Des immigrants vivant dans des conditions très difficiles, habitant des logements insalubres notamment l’enclos Peyssonnel qui ne disparaîtra qu’après la guerre 39-45.
A partir des années 1930 ce sont les espagnols qui s’installent dans le quartier puis les maghrébins dans les années 1960 et, à partir des années 1990, les comoriens.
Aujourd’hui, Arenc n’est plus un territoire d’accueil pour les nouveaux migrants comme le sont Belsunce, le Panier, la Villette, mais une zone où sont restés les anciens immigrants n’ayant pas eu les moyens de mieux s’établir.

Le Projet Route Impériale n°8 tente de reconstituer la mémoire vivante d’Arenc à travers un travail photographique (architecture et les paysages urbains), un recueil de récits des habitants (ateliers d’écriture et film-documentaire). La réalisation de ce travail est basée sur l’échange et se veut intergénérationnelle. En prenant pour personnage principal l’avenue Salengro, il est question de faire un aller-retour entre le parcours de vie des habitants et la transformation de cette avenue, au fil des décennies. Au vu des changements qui sont à venir dans le quartier d’Arenc, ce travail permettra de garder la trace et le témoignage d’une période, afin que celui-ci puisse être transmis.


L'AGENDA

10 septembre - 24 octobre 2009 > Exposition > ABD 13
ROUTE IMPERIALE N°8. ARENC, DE LA PLAGE DE SABLE AUX CHANTIERS D'EUROMED

Arenc

Photographies de Philippe Piron, vidéo-portraits de François Landriot, recueil de témoignages par Nora Mekmouche.
Exposition réalisée en partenariat avec l'association Le Mur du Son Spectacle.

Dans cette exposition, les photographies d'un quartier marseillais en pleine restructuration, Arenc, s'accompagne de témoignages d'habitants et de vidéo-portraits pour témoigneg de cette mémoire ouvrière liée au port et des mutations urbaines passées et à venir.

L'association Le Mur du Son mène depuis 2000, sur son quartier d’implantation, Arenc, des ateliers d'animation. Elle organise également Arenc en fête et a travaillé avec un chercheur en sciences sociales à la reconstitution de la mémoire collective du quartier. Tentant de récréer du lien social et de préserver la mémoire collective, l'association a été primée par la Fondation de France pour ces différentes actions.

> Archives et Bibliothèque Départeentales Gaston Defferre (ABD 13) 18/20 Rue Mirès BP 900098 - 13303 Marseille Cedex 03
> Du lundi au samedi de 10h à 18h
> Entrée libre
> Visites commentées gratuites pour les groupes sur inscription au 04 91 08 61 00 dans la mesure des places disponibles.
> Visite commentée par Cati Antonelli, présidente de Le Mur du Son Spectacle dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2009 : dimanche 20 septembre de 15h à 16h sur inscription au 04 91 08 61 00 ou à biblio13@cg13.fr ou sur place le jour même dans la mesure des places disponibles
> Plus d'informations : www.biblio13.fr

Le Mur du Son Spectacle a été soutenu par IPM pour ce projet lors de la Campagne 2007



LA FICHE TECHNIQUE

© Philippe Piron - 21 Ko

© Philippe Piron

• Médium photographique :
Travail réalisé à la chambre photographique au format 4x5 inch, traité en argentique négatif couleur.


• Médium vidéo :
Travail réalisé en DVCAM, caméra fixe, le son sera assurée par un ingénieur du son, pour mettre en valeur la parole.


• Exposition :

Photos de Philippe Piron et de François Landriot


• Edition :

Un "livre-objet" en 2008 ainis que le DVD qui l’accompagne.


LES CONTACTS

ASSOCIATION LE MUR DU SON SPECTACLE
118 Avenue Roger Salengro
13003 Marseille
T. 04 91 05 84 28
www.lemurduson.org

Présidente : Cati ANTONELLI – cati@lemurduson.org
Chargée de Production : Clémence LELARGE – clemence@lemurduson.org
Chargée de Communication : Diakha SOW – diakha@lemurduson.org


Trajectoires d'habitat, parcours de chibanis
Nous les caraques, romanos, bohémiens, manouches, gitans
Rap et  hip-hop : parcours d’artistes
Rendez-nous la Loubière
Rêves de Brûleuses
Du Mékong à la Méditerranée
Parcours de femmes
Route Impériale n°8, Arenc, mémoires et devenir
Témoignages d'anciens travailleurs
À l'insue

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales