Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques

Les héritages culturels régionaux via les formes artistiques
Rêves de Brûleuses - 6.3 Ko

Projets 2007

ÉDITIONS P'TITS PAPIERS - Marseille [ Edition ]

Rêves de Brûleuses

LES AUTEURS

• MARINE VASSORT
Sociologue, Marine Vassort développe en parallèle de ses travaux de recherche un travail d’écriture poétique et théâtral, ainsi qu’un travail de mise en scène au sein de la Compagnie LaisseToiFaire. (notamment : 2006-2007 : écriture et mise en scène de "Paroles d’Errance". Série de lectures publiques – Médiathèque de Martigues ; Yupik (Marseille) ; Théâtre de la Cité (Marseille) ; printemps des poètes (Nice). Six représentations : novembre 2006, La Distillerie Aubagne ; décembre 2006, Daki Ling, Marseille ; 2004 : écriture et mise en scène de la création théâtrale "J’étais végétarienne avant de devenir cannibale", résidence d’écriture, Théâtre de la Platte, Maison des spectacles de la jeune création, représentations du 25 au 29 mai 2004, Lyon).
En 2006, elle a publié "Paroles d’errance" aux éditions P’tits Papiers. Ce projet, développé par la Compagnie LaisseToiFaire, a été soutenu par IPM lors de la Campagne 2005.

• SOPHIA BURNS
Née en Écosse à Dundee en 1970, elle vit et travaille dans l'Hérault depuis 2004, où elle donne des cours de peinture et de dessin dans son atelier à Lodève.
Nombreuses expositions personnelles et collectives, résidences d’artiste (1995 Kjarvalsstadir Muséum à Reykjavik - Islande, 1994 Institut Sourikov de Moscou - Russie), interventions artistiques (2007 projet en collaboration avec La Compagnie de théâtre Les Arts Oseurs “Voyage à travers les Mémoires d'Octon” - Entretiens, bandes-audios et réalisations de livres – Festival Printemps de Bouses Octon (34) – France ; projet artistique en collaboration avec l'A.P.P.O (Association pour la protection du patrimoine octonnais), Delphine Joseph (photographe) et Karim Blanc (plasticien) autour du personnage itinérant de Fernand Besnier – réalisation d'une installation murales de peintures exposées au Café de la Place – Octon (34) – France).
Son travail est visible sur http://sophia-burns.monsite.orange.fr

• LES ÉDITIONS P’TITS PAPIERS
Les éditions P’tits Papiers développent, à travers leurs publications et ce qui les entoure – expositions, rencontres, débats – une édition de création reliée à des engagements, avec le souhait de défendre modestement un certain regard sur le monde, et peut-être de le changer...
Les éditions P’tits Papiers s’intéressent aux problématiques urbaines en croisant les thèmes de la mémoire, des mobilités, des frontières, et de l’inventivité toujours renouvelée de l’homme dans les rapports qu’il tisse avec son environnement.


L'OEUVRE

© Editions P'tits Papiers - Panorama de Tanger (aquarelle) - 18 Ko

© Editions P'tits Papiers - Panorama de Tanger (aquarelle)

Ce projet croise plusieurs thèmes de création : l’étranger, la féminité, le projet migratoire et la ville.

Nous proposons de travailler sur les projections dans l’avenir et les productions incontrôlées d’espoir des jeunes migrants au Maroc, et en particulier sur les jeunes filles. Qu’elles rêvent de partir, ou tentent de le faire, qu’elles réussissent à traverser ou échouent pour de multiples fois recommencer, elles entretiennent toutes une vision ou une aperçue de la rive occidentale et se représentent la France comme un possible ailleurs.
Elles sont appelées « brûleuses », « brûleuses » parce qu’elles crament leur vie et tentent leur chance, tel un coup de poker ou de feu, pour une autre rive. Elles n’ont rien à perdre sinon des sacs remplis de pauvreté et de survie.

Quels rêves d’ailleurs ont-elles en tête ? Comment imaginent-elles le pays projeté, quels chemins empruntent-elles ? Que nous disent-elles des mobilités et circulations féminines contemporaines ? Quels visages peut-on découvrir, tracer et écrire derrière les rencontres ? Des visages d’exilées, de mandatées, des traits d’exploitées, des figures de fugueuses ou d’errantes ?

Nous choisissons d’inverser l’ici et le là-bas afin de nous inscrire dans une posture de voyageur et de passeur de mots et d’images. Autrement dit, nous retenons comme démarche créative le déplacement, et ce entre deux villes : Marseille et Tanger.

Ce projet se présente comme une aventure d’écriture libre ancrée dans l’oralité. Son outil principal consiste en la tenue d’un carnet de voyage ou de terrain, sorte de fil tendu entre Marseille et le Maroc. Ce carnet se construira à partir d’observations directes et s’enrichira des rencontres pour aboutir à un ouvrage dont l’originalité sera de croiser l’écriture contemporaine sur un thème encore inexploré et des productions graphiques (dessin et photographie).

Dans ce projet, l’écriture se déclenche à partir du quotidien dans ce qu’il a de plus brut, cependant elle se donne comme objet la réinvention narrative des réalités saisies sur le vif et in situ. Loin du témoignage direct ou de reportage médiatique, le processus d’écriture est envisagé comme un aller-retour constant entre quotidienneté, oralité et invention d’une langue. Partir en écriture, c’est convoquer le souci de l’autre, ouvrir le regard, écouter, pouvoir trébucher ou se perdre, revenir aux notes, transcrire et enfin raconter. Alors, l’auteure devient passeur de vies et transmetteur d’histoires, et peut être le témoin de changements sociaux, de traces singulières, et de la mémoire vivante.


LE CONTEXTE PAR RAPPORT A IPM

© Editions P'tits Papiers - Femme à travers la grille - 8.2 Ko

© Editions P'tits Papiers - Femme à travers la grille

L’identité et la mémoire sont en lien avec les projections que chacun se fait de son avenir, même immédiat et précaire, et des espérances qu’il entretient. RÊVES DE BRÛLEUSES est un projet sur la mémoire vivante de jeunes migrantes "maghrébines" et "subsahariennes". Il propose d’aller re-cueillir ici et là-bas leurs images, leurs fictions, parfois leurs mirages, et ce dans une démarche mêlant écriture et productions graphiques.

Ce projet n’a pas pour objectif de produire de la connaissance sociologique, mais bien d’obéir à un processus de création croisée afin de produire un ouvrage inédit qui laissera trace des visages rencontrés, des récits racontés, et des rêves déposés.


L'AGENDA

© Editions P'tits Papiers - Femme aux bassines - 7.6 Ko

© Editions P'tits Papiers - Femme aux bassines

• Automne 2007 : premier voyage au Maroc conçu comme un repérage et un départ en écriture : arpentage urbain, rencontre avec différentes associations, prise de notes quotidienne et entretiens avec une première série de mineures marocaines.

• Hiver 2007-2008 : série d’entretiens avec des mineures marocaines demeurant à Marseille et à Lodève ; réécriture des notes prises au Maroc et retranscription des entretiens menés ; organisation de premières pistes narratives.

• Été-Automne 2008 : écriture d’un premier manuscrit et élaboration de la maquette graphique.

• Hiver 2008 :
édition de l‘ouvrage dont la sortie sera accompagnée de présentations publiques, sous forme de lectures et d’exposition des dessins, dans différents lieux à Marseille (librairies, théâtres, bibliothèques…) et au Maroc (Cinémathèque de Tanger, Centre Jacques Berque, Instituts Culturels Français…).


LES CONTACTS

ÉDITIONS P'TITS PAPIERS
Claire Poilroux
34 Boulevard National
13001 Marseille
M. 06 64 09 10 70
T. 08 73 79 74 00
ptitspapiers@free.fr
http://ptitspapiers.marsnet.org


Trajectoires d'habitat, parcours de chibanis
Nous les caraques, romanos, bohémiens, manouches, gitans
Rap et  hip-hop : parcours d’artistes
Rendez-nous la Loubière
Rêves de Brûleuses
Du Mékong à la Méditerranée
Parcours de femmes
Route Impériale n°8, Arenc, mémoires et devenir
Témoignages d'anciens travailleurs
À l'insue

Accueil | Présentation | Projets | Catalogue | Actualité | Médiathèque | Portraits | Ressources | Séminaire | Liens | Contacts | Mentions légales